Print this page

Washington/58e anniversaire de la Côte d’Ivoire: L’ambassadeur Haidara Mamadou se félicite des progrès réalisés

mercredi, 08 août 2018 20:19
Washington/58e anniversaire de la Côte d’Ivoire: L’ambassadeur Haidara Mamadou se félicite des progrès réalisés Crédits: Lucien Sery Pouamon

L’ambassade de la Côte d’Ivoire aux États-Unis n’est pas restée en marge de la célébration de la fête de l’indépendance le 7 août 2018. Les festivités dans la capitale fédérale américaine ont eu lieu au sein de la Chancellerie située au 2424 Massachusetts Avenue NW, Washington, DC 20008.

Étaient présents à cette cérémonie des officiels américains conduits par SEM Robert Scott, sous-secrétaire d’État adjoint aux affaires africaines, le représentant Permanent de la Côte d’Ivoire aux Nations unies, SEM Adon Houdja, des ambassadeurs accrédités aux Usa, des représentants du secteur privé, des Ong, ainsi que des partenaires au développement.

A cette occasion, SEM Haidara Mamadou, ambassadeur de la République de Côte d’Ivoire aux États-Unis, s’est félicité de cette célébration qui est, certes, un moment privilégié de réjouissances, mais surtout l’opportunité de dresser le bilan de l’évolution de la nation.

A l’en croire, au cours des deux premières décennies de son indépendance, la Côte d’Ivoire, grâce à la vision et au leadership du père fondateur, le Président Félix Houphouët-Boigny, a réalisé des exploits économiques qualifiés en son temps de miracle ivoirien.

Cette période de faste, a-t-il déploré, «sera suivie de deux autres décennies marquées par des crises économiques profondes qui ont plongé le pays dans une zone de turbulence, avec pour conséquence, la longue crise politique qu’elle a traversée de 2000 à 2010».

Toutefois, M. Haidara s’est réjoui de ce que cette période de crise relève aujourd’hui du passé.  «La Côte d’Ivoire, sous le leadership du Président Alassane Ouattara, a rapidement renoué avec la paix, la stabilité, la sécurité. De nouveau, c’est le relèvement de l’éléphant qui se tient debout pour faire face à son destin», s’est-il félicité.

Des progrès à tous les niveaux et même au niveau du chantier de la réconciliation nationale marqué à la veille de la fête nationale par la signature d’une ordonnance du Président Ouattara portant amnistie en faveur de 800 personnes dont Simone Ehivet Gbagbo poursuivies ou détenues pour des crimes en lien avec la crise post-électorale de 2011.

S’agissant du volet économique, pour l’ambassadeur Haidara, les réformes initiées par le gouvernement ivoirien dans plusieurs secteurs ont permis de hisser le pays sur la voie de la croissance depuis 2011.

Des réformes, dira-t-il, qui ont permis à la Côte d'Ivoire de passer d'un taux de croissance de -4,7% à la fin de 2011, à une croissance annuelle moyenne de 8% jusqu’en 2017. 

Selon l’ambassadeur ivoirien, au plan international, la Côte d’Ivoire, avec l’appui de ses partenaires, a obtenu, son élection comme membre non permanent du Conseil de sécurité des Nations unies en janvier 2018. Ajoutant qu’au terme de la récente session du forum ministériel de l’Agoa tenu à Washington DC, la Côte d’Ivoire a été désignée pour abriter les assises du prochain forum de l’organisation en 2019.

Quant au Sous-secrétaire d'État américain chargé des affaires africaines, Robert Scott, il s’est également félicité des avancées démocratiques en Côte d’Ivoire.

Pour clore la cérémonie, le film du défilé militaire qui s’est tenu à Abidjan à l’occasion de la célébration du 58e anniversaire, a été projeté, suivi d’une prestation d’artistes ivoiriens. Une sélection de mets ivoiriens a été présentée afin de vendre la richesse gastronomique du pays.

Lucien Sery Pouamon
Correspondance particulière

Read 267 times Last modified on mercredi, 08 août 2018 20:56