Print this page

Visite officielle : Sa Majesté Mohammed VI à Abidjan, aujourd’hui

mardi, 19 mars 2013 00:00

[19-03-2013 00h00] Le 23e Souverain de la dynastie alaouite effectue un voyage de 48 heures en Côte d’Ivoire en vue de renforcer la coopération entre son pays, le Maroc, et la Côte d’Ivoire.

 

Le roi du Maroc, Sa Majesté Mohammed VI, arrive, à Abidjan, capitale économique de la Côte d’Ivoire, aujourd’hui, pour une visite officielle de 48 heures. Cette visite qui s’inscrit dans le  cadre du renforcement de la coopération entre le Maroc et la Côte d’Ivoire permettra au 23e Souverain de la Dynastie alaouite et au Chef de l’Etat ivoirien, SE Alassane Ouattara, d’avoir, entre autres, un entretien en tête-à-tête et de signer des accords dans plusieurs domaines. Mohammed VI accordera, à sa résidence, des audiences royales au président de l’Assemblée nationale, Guillaume Kigbafori Soro et au premier responsable de la Commission dialogue, vérité et réconciliation (Cdvr), Charles Konan Banny.

C’est le lieu de rappeler que les relations diplomatiques entre la Côte d’Ivoire et le Maroc sont établies depuis le 16 août 1962. Pour conforter celles-ci, un Traité d’amitié et de coopération a été signé, le 22 septembre 1973. L’accord portant création de la Grande commission mixte ivoiro-marocaine signée le 22 septembre 1973 est le principal instrument de sa mise en œuvre. Ainsi, avec un contingent de 800 soldats, le Maroc a participé, activement et ce, par le truchement de l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (Onuci), à la sortie de crise en Côte d’Ivoire. A son tour, la Côte d’Ivoire soutient le Maroc dans le conflit qui oppose le Royaume au Front polisario au sujet du Sahara occidental. En proposant la voie du dialogue entre les belligérants.  Toutefois, il apparaît impérieux de redynamiser la Grande commission mixte. Objectif : conforter et améliorer la coopération. La Côte d’Ivoire et le Maroc gagneraient à consolider leurs échanges d’expériences dans plusieurs domaines. A savoir, entre autres, la déconcentration, la décentralisation, la sécurité, la protection civile, l’identification des cultes et des archives.

Si, au plan économique, les relations entre les deux pays sont peu ou prou excellentes, il n’en est pas de même pour la coopération dans le domaine de l’énergie où il n’existe aucun accord. Dans le secteur du transport routier, malgré les  intentions manifestées de part et d’autre, le projet d’accord de coopération technique en matière d’infrastructures est resté sans suite. S’agissant du transport aérien, bien qu’un accord entre les deux pays ait été signé  le 31 août 1979, à Rabat, des consultations doivent se poursuivre pour son application effective. Que dire de la coopération dans le domaine de la santé ? Sinon qu’ici encore, il n’existe aucun Accord de coopération entre la Côte d’Ivoire et le Maroc. Toutefois, des malades ivoiriens vont se faire soigner dans  le Royaume, surtout dans la capitale marocaine. Quant aux échanges commerciaux, ils se portent bien. Ces dernières années, ils sont devenus plus dynamiques. Le Maroc ayant décidé d’investir dans les pays d’Afrique subsaharienne, dont la Côte d’Ivoire est l’un des marchés les plus promoteurs. La preuve : de 2006 à 2009, les importations marocaines ont connu une évolution moyenne de 10,58%, avant de connaître une croissance négative de 10,04% depuis 2009. Mais les exportations ont enregistré une progression forte de 73,97% sur la période 2009 à 2010. 

 

Dans le cadre de l’Accord de coopération signé le 1er juin 1999, de nombreux Ivoiriens effectuaient des stages  et autres séminaires organisés par des établissements marocains de formation maritime. Cependant, son aspect sectoriel  mérite d’être activé.

Né le 21 août 1963 à Rabat, fils de Sa Majesté le roi Hassan II, Sa Majesté Mohammed VI a été intronisé le 30 juillet 1999, à la suite du décès de son père. Il fait solennellement la prière du vendredi et prononce son premier discours du Trône, au Palais royal de Rabat. Cette date est devenue, officiellement, jour de la fête du Trône.

Il convient d’indiquer que le Maroc, pays du Maghreb, est situé à l’extrême nord de l’Afrique. Il possède des ressources minières importantes (phosphate, plomb, argent, charbon, cobalt, fer, cuivre, pétrole…). C’est un pays essentiellement agricole, bien que seulement 20,8% de la superficie totale soient cultivées. On note aussi que des petites et moyennes entreprises assurent l’essentiel de la production industrielle du pays.

Cette visite qui s’inscrit dans le droit fil des bonnes relations entretenues par Félix Houphouët-Boigny, 1er Président ivoirien et Sa Majesté le Roi Hassan II, sera consolidée par Alassane Ouattara et Sa Majesté Mohammed VI. En tout cas, les nombreux marocains qui vivent dans la paix et la concorde et les Ivoiriens qui ont un profond respect pour ce Roi ont hâte de crier en chœur et dans la ferveur : Akwaba, Majesté !

 

EMMANUEL KOUASSI

Read 3385 times Last modified on mardi, 19 mars 2013 07:02