• Accueil
  • Nos Unes
  • Visite d’État dans le N’Zi: Alassane Ouattara à Dimbokro, sa terre natale

Visite d’État dans le N’Zi: Alassane Ouattara à Dimbokro, sa terre natale

mercredi, 25 septembre 2019 11:03
Des travaux ont été engagés à Dimbokro pour donner fière allure à la localité. Des travaux ont été engagés à Dimbokro pour donner fière allure à la localité. Crédits: Bosson Honoré

Le peuple Agba attend, avec joie et enthousiasme, le Président de la République qui va séjourner dans la région du 25 au 28 septembre.

Alassane Ouattara se rend aujourd’hui à Dimbokro, chef-lieu de la région du N’Zi, sa terre natale, dans le cadre de la visite d’État qu’il effectue du 25 au 28 septembre.

Fière de recevoir le plus illustre des Ivoiriens, leur frère, oncle, cousin… et neveu, les populations de la région du N’Zi, en général, et celles du département de Dimbokro, en particulier, s’impatientent de lui réserver un accueil digne d’un Président de la République.

Ici, à Dimbokro, l’arrivée du Chef de l’État est une bonne lucarne. Dans les bureaux, les rues, les marchés, les villages et quartiers, toutes les populations sont convaincues que celle-ci aura de nombreuses retombées socio-économiques et culturelles dans la région.

Le mardi 24 septembre, la joie d’accueillir le Président Ouattara se sentait partout dans la ville qui grouillait de monde. Difficile pour les automobilistes et autres piétons de circuler dans les grandes artères. Cars et véhicules personnels se disputent les voies avec les motocyclistes. Tous les fils et filles du N’Zi ont fait nombreux le déplacement, parce qu’ils ne veulent pas se faire conter l’évènement. Qui se veut historique voire mémorable pour les originaires de la région.

La ville de Dimbokro a fait sa toilette. Certes, elle était propre. Mais, beaucoup de travaux ont été réalisés, contribuant ainsi au charme de la cité du bonheur partagé.

A l’entrée de la ville, en provenance de Toumodi ou d’Abidjan, de lundi à mardi, des hommes étaient visiblement préoccupés à monter l’arc-de-triomphe. A côté, le stade Koné Samba Ambroise, lieu du meeting de clôture prévu le 28 septembre, a connu une cure de jouvence : les murs repeints, les coiffures des tribunes refaites.

Dans tous les quartiers, des femmes, munies de balais, nettoient les rues, tandis que des jeunes curent les caniveaux avec des pelles et râteaux.

Dans la ville, des rues sont (re) bitumées, des arbres sont peints à moitié en blanc, signe de joie et de bonheur. Elles sont, presque toutes, pavoisées de drapeau du pays (Orange-Blanc-Vert).

La préfecture, qui va abriter aujourd’hui le Conseil des ministres, a été réhabilitée. Les résidences des membres du corps préfectoral ont été rénovées.

Les autorités administratives, les élus et tous les cadres, appuyés par des chefs traditionnels, ont mis tout en œuvre pour donner un cachet spécial à la visite d’État du Président de la République.

 

Emmanuel Kouassi
envoyé spécial dans le N’Zi