• Accueil
  • Nos Unes
  • Tourisme/Passation de charges: Les loisirs retrouvent leur lien naturel

Tourisme/Passation de charges: Les loisirs retrouvent leur lien naturel

vendredi, 13 juillet 2018 17:29
Tourisme/Passation de charges: Les loisirs retrouvent leur lien naturel Crédits: Véronique Dadié

De la tutelle du ministère des Sports, ce secteur d’activités est désormais dans l’escarcelle du département touristique, suite au dernier remaniement ministériel.

La salle de conférences du ministère des Sports sis à Abidjan-Plateau, immeuble Sogefiha, dorénavant amputé du pan des Loisirs au profit du Tourisme, au lendemain du remaniement ministériel du mardi 10 juillet, a été, le cadre de la passation de charges entre les ministres Albert François Amichia qui hérite du tout nouveau ministère de la Ville et Paulin  Danho, son successeur aux Sports, puis avec Siandou Fofana, qui a la tutelle des Loisirs. C’était ce vendredi 13 juillet 2018.

Pour Siandou Fofana, reconduit au Tourisme avec sous son escarcelle, désormais, les Loisirs auxquels il attache du prix et nourrit une ambition faisant partie intégrante de sa vision stratégique touristique globale 2018/2025, intitulée «Sublime Côte d’Ivoire», cela n’est qu’un retour naturel à l’ordre normal des choses.

C’est justement ce qu’a relevé le ministre Amichia lorsqu’il a évoqué le très attendu «Akwaba-Parc», d’un coût d’environ 80 milliards de Fcfa, projet structurant du tourisme, de loisirs. Dont la première pierre a été posée, officiellement, par le Secrétaire général de l’Organisation mondiale du tourisme (Omt), Zurab Pololikashvili, le mardi 3 juillet. Et qui porte la marque distinctive du ministre Siandou Fofana. Reconnaissant l’ampleur du travail accompli par son aîné et prédécesseur, ce dernier a dit savoir pouvoir compter sur les conseils avisés du ministre Amichia.

L’objectif pour le gouvernement ivoirien, ainsi que le rappelle Siandou Fofana, étant de faire «d’Akwaba-Parc le futur plus grand parc d’attraction de l’Afrique de l’ouest», traduit, tout aussi, sa volonté de repositionner les loisirs dans le sillage de ressort touristique.

L’espace de loisirs qui sera bâti entre Port-Bouët et Grand-Bassam sur une superficie de 100 ha et qui constitue donc, le navire-amiral du pôle des activités de loisirs inscrites à l’agenda du plan stratégique du ministère.

Loisirs et tourisme: décryptage d’une combinaison gagnante !

Rattacher les loisirs à l’activité touristique et affirmer que cela n’est qu’un retour à l’ordre normal des choses, mérite, à maints égards, d’éclairer le lecteur lambda sur ce que recouvre la notion de « loisir ».

Le loisir est, selon l’Omt, l'activité que l'on effectue durant le temps libre dont on peut disposer. Ce temps libre s'oppose au temps prescrit, c'est-à-dire contraint par les occupations habituelles (emploi, activités domestiques, éducation des enfants...) ou les servitudes qu’elles imposent (transports, par exemple).

En guise de parallélisme, disons que le tourisme est l’activité d'une personne qui voyage pour son agrément, visite une région, un pays, un continent autre que le sien, pour satisfaire sa curiosité, son goût de l'aventure et de la découverte, son désir d'enrichir son expérience et sa culture.

Le tourisme se distinguant du voyage en ce qu'il implique dans le fait du voyageur, d'une part le choix délibéré du but, d'autre part le souci de satisfaire son agrément. Autrement dit, c’est l’ensemble des activités liées aux déplacements des touristes.

De façon déductive donc, l’on pourrait adjoindre comme adjuvant à l’activité touristique, tout ce qui est connexe à l’industrie du divertissement et des loisirs: parcs d'attractions et salles de jeux électroniques ainsi que les casinos, night-clubs et maquis-restaurants, carnavals et foires, salons et expositions, excursions et jamborees, colonies de vacances et raids d’aventure, marathons et rallyes automobiles…

Les services de loisirs comprenant, in fine, les centres de sports récréatifs et de conditionnement physique, les terrains de golf et activités assimilées, les centres de pêche sportive etc. En un mot, les centres de loisirs sont les établissements dont l'activité principale consiste  à exploiter des installations ou à fournir des services répondant aux intérêts de leurs clients en matière de culture, de divertissement.

REMI COULIBALY

Read 211 times Last modified on vendredi, 13 juillet 2018 17:56