Print this page

Salon international de l'agriculture de Paris: L'Anader prône le suivi-évaluation

jeudi, 28 février 2019 19:15
Le directeur général de l’Anader, Dr. Sidiki Cissé, au terme du panel. Le directeur général de l’Anader, Dr. Sidiki Cissé, au terme du panel. Crédits: DR

L’un des faits marquants de la journée du jeudi 28 février au Sia (Salon international de l’agriculture) de Paris aura certainement été la présentation de l’Agence nationale d’appui au développement rural (Anader) autour du thème : « Le suivi-évaluation, outil d’efficacité et de pérennisation des acquis des projets et programmes de développement rural : cas de l’Anader ».

Une présentation qui avait pour cadre le stand de la Côte d’Ivoire au Pavillon 5.2. A cette occasion, Camara Walley Goli Lola, directrice du suivi-évaluation de cette institution, a déploré les insuffisances observées dans l’exécution des projets et les restrictions actuelles des ressources affectées au développement rural. D’où, l’importance du système du suivi-évaluation de ces projets.

Selon la conférencière, c’est une approche de gestion du cycle de vie du projet intégrant la stratégie, les ressources, les processus et les mesures pour améliorer la prise de décisions, la transparence et la responsabilité. « Ce système prend en compte  la coordination et gestion de l’information technico-économique ; la formation des acteurs impliqués dans le système d’information ; la sensibilisation des managers de projets et programmes », a-t-elle renchéri. Non sans indiquer qu’il est un véritable outil de veille pour la surveillance de la maladie du swollen shoot dans la cacaoculture depuis 2008.

Le directeur général de l’Anader, Dr. Sidiki Cissé, a, pour sa part, annoncé la 5e édition de la Semaine africaine de la vulgarisation agricole prévue, du 20 au 24 novembre 2019, à Abidjan. Une rencontre de haut niveau organisée par le Forum africain pour les services de conseil agricole (Afaas) dont l’Anader est membre.

EMELINE P. A
envoyée spéciale à Paris