• Accueil
  • Nos Unes
  • Relations Côte d’Ivoire-Chine : Le Président Ouattara veut construire un modèle de coopération Sud-Sud

Relations Côte d’Ivoire-Chine : Le Président Ouattara veut construire un modèle de coopération Sud-Sud

mercredi, 29 août 2018 10:49

Samedi et dimanche, le Chef de l’Etat va visiter plusieurs monuments et lieux historiques de la Chine dont le Musée de Beijing, le Monument aux héros du peuple, la Grande muraille.

Relations Côte d’Ivoire-Chine : Le Président Ouattara veut construire un modèle de coopération Sud-Sud

Le chef de l’état, Alassane Ouattara, est arrivé hier à Beijing, en république populaire de chine, pour une visite d’état qui durera jusqu’au 4 septembre. Il était exactement 18h39, heure locale, soit 10h39 à Abidjan, quand le Président ivoirien a foulé le tapis rouge dressé au pied de l’échelle de coupée de l’avion de la République de Côte d’Ivoire.

Accompagné de son épouse, il a été accueilli par Chen Xiaodong, ministre adjoint des affaires étrangères de la chine, chargé des affaires africaines qui avait à ses côtés Tang Weibin, ambassadeur de chine en Côte d’Ivoire, avant que les honneurs militaires lui soient rendus par une trentaine de militaires chinois, en tenue d’apparat.

Des membres du gouvernement, qui l’ont précédé à Beijing, et l’ambassadeur de Côte d’Ivoire en chine ont pris part à cette cérémonie d’accueil. Cette visite d’Etat d’Alassane Ouattara, la première d’un Chef d’Etat du continent africain depuis l’avènement du

Président chinois Xi Jinping à la tête de ce pays, il y a cinq ans, sera l’occasion pour les deux hommes de faire le bilan des fruits obtenus et des expériences acquises de leur coopération qui a débuté il y a 35 ans, d’explorer de nouveaux domaines et de nouveaux modes de relation bilatérale, afin de continuer à approfondir leurs relations et leur amitié. C’est justement ce qu’a déclaré à la presse Marcel Amon-Tanoh, ministre des affaires étrangères, au sortir d’un échange dans la matinée d’hier avec son homologue Wang Yi, conseiller d’état et ministre des affaires étrangères de la chine.

Selon lui, cette rencontre leur permettra surtout de « regarder l’avenir et de faire en sorte que le modèle de coopération avec la Chine devienne un modèle de coopération dans le monde ». Parce que la côte d’ivoire s’inscrit notamment dans la grande initiative de « la Ceinture et la Route » du Président chinois pour qu’il y ait une communauté de destin pour l’humanité.

Le ministre Amon-Tanoh a également indiqué que, lors de son entretien avec Wang Yi, ils ont évoqué l’ambition de la côte d’ivoire et de son Président de « faire de notre pays, un pays émergent par l’industrialisation ». Sur ce point, il dit avoir obtenu l’assurance de son interlocuteur de soutenir les industriels et investisseurs chinois, qui viennent de plus en plus à Abidjan, « à aider la Côte d’Ivoire à développer sur place ses produits agricoles. »

Une démarche d’autant plus opportune et logique que la chine est le deuxième pays du monde par son produit intérieur brut (Pib) nominal, derrière les États-Unis. En 2014, elle est devenue, selon les dernières estimations de la banque mondiale, le premier pays au monde pour le Pib à parité de pouvoir d’achat

(Ppa), passant devant les Etats-Unis. en 2017, le Pib en Ppa chinois s’est élevé à environ 23 120 000 milliards de dollars contre 19 360 000 milliards pour les Etats-Unis. Et la chine est depuis 2013 la première puissance commerciale mondiale.

Pour la Côte d’Ivoire, la Chine est un partenaire de premier plan dans la mesure où, sur le plan économique et commercial, elle est devenue le premier investisseur au niveau des investissements publics, le troisième partenaire commercial de notre pays et le premier partenaire commercial asiatique.

L’empire du Milieu est intervenu et continue de le faire dans différents grands projets tels que le barrage hydroélectrique de Soubré, l’alimentation en eau potable d’Abidjan, l’extension du port autonome d’Abidjan, le développement et la réhabilitation du réseau électrique ivoirien, la construction du stade olympique d’Ebimpé, le lycée d’excellence de Grand-bassam, etc.

Au cours de la visite d’Etat, Alassane Ouattara qui aura un entretien officiel demain, avec son homologue chinois, au Palais du peuple de Beijing, avant la signature de nombreux accords gouvernementaux, va recevoir plusieurs présidents de banques et de fonds de développement chinois. Le lendemain, il prendra part à une importante rencontre, le « Forum économique sur la transformation des produits agricoles » et va assister à la signature de plusieurs accords commerciaux.

Samedi et dimanche, le Chef de l’Etat va visiter plusieurs monuments et lieux historiques de la Chine dont le Musée de Beijing, le Monument aux héros du peuple, la Grande muraille.

La visite d’état du Président Ouattara prendra fin par une rencontre qu’il aura avec Li Keqiang, Premier ministre de la république populaire de chine, avant que, du 3 au 4 septembre, il ne prenne part, avec d’autres chefs d’état de pays africains au sommet sur la coopération sino-africaine sur le thème « Construire une communauté de destin Chine-Afrique encore plus solide pour une coopération gagnant-gagnant ».

L’objectif au cours de cette septième rencontre qui se tient entre dirigeants africains et chinois est de parvenir à conjuguer l’initiative « La Ceinture et la Route », « Le Programme des Nations unies sur le développement durable à l’horizon 2030 », « L’Agenda 2063 de l’Union africaine » et les stratégies de développement de divers pays africains pour élaborer de nouveaux plans de coopération gagnant-gagnant et ouvrir de nouvelles perspectives au développement commun

 

De notre envoyé spécial à Beijing

AMÉDÉE ASSI

Read 296 times Last modified on mercredi, 29 août 2018 10:54