• Accueil
  • Nos Unes
  • Quota de 30% de femmes/Bakayoko-Ly Ramata: ‘’Il faut permettre aux femmes de jouer les premiers rôles’’

Quota de 30% de femmes/Bakayoko-Ly Ramata: ‘’Il faut permettre aux femmes de jouer les premiers rôles’’

mercredi, 17 juillet 2019 15:30
Quota de 30% de femmes/Bakayoko-Ly Ramata: ‘’Il faut permettre aux femmes de jouer les premiers rôles’’ Crédits: DR

La ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfant a convaincu le mardi 16 juillet, les parlementaires de la nécessité de voter la loi sur le quota.

Il ne pouvait pas en être autrement, tant Pr Bakayoko-Ly Ramata est ancrée dans la bataille pour l’émancipation des femmes, la scolarisation des jeunes filles, la parité du genre.

Pour ces combats louables, la forte représentation des femmes au niveau des assemblées élues est un atout. Le gouvernement dont Bakayoko-Ly Ramata a été l’émissaire hier à l’Assemblée nationale a d’ailleurs fait de l’apport de la femme au développement et de l’égalité des chances, son cheval de bataille.

Un gouvernement qui, depuis près d’une décennie, « fait de l’éducation de la fille et de la formation de la femme, un axe essentiel de sa politique avec une approche inclusive et holistique de la question », dixit Bakayoko-Ly Ramata.

Cette politique a contribué à la promotion de la scolarisation et au maintien des filles à l’école avec un indice de parité dans le préscolaire en faveur de la petite fille de 1,08 et presque la parité au primaire avec un indice de 0,99. Pour la femme, toujours, il y a les différents programmes d’autonomisation, les projets de lutte contre la pauvreté avec un volet important consacré aux femmes, les fonds Fafci, les aides à la formation et aussi le Fonds d’Appui à la promotion de la Femme enseignant-chercheur et chercheur de Côte d’Ivoire (Fapeci) qui finance des projets et activités de recherche dont les porteurs principaux sont des femmes.

Toujours dans le milieu universitaire, l’octroi de quotas aux filles pour les logements, les bourses et l’appui aux différents clubs et associations d’étudiants œuvrant pour l’équité et la promotion du genre. Sous le président Alassane Ouattara, le combat pour l’égalité du genre et la parité homme-femme connaît des avancées notables en Côte d’Ivoire, c’est indéniable.

C’est dans cette logique que le Chef de l’Etat a introduit la notion de quota dans le choix des candidats aux postes électifs. « Permettre aux femmes d’être mieux présentes dans l’arène politique et de jouer les premiers rôles », comme l’a expliqué hier la ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfant Bakayoko-Ly Ramata.

BLEDSON MATHIEU