Promotion des Droits de l’Homme : Israël s’engage à accompagner la Côte d’Ivoire

  • Accueil
  • Nos Unes
  • Promotion des Droits de l’Homme : Israël s’engage à accompagner la Côte d’Ivoire

Promotion des Droits de l’Homme : Israël s’engage à accompagner la Côte d’Ivoire

dimanche, 13 janvier 2019 11:10

L’Etat d’Israël par le biais de son ambassadeur accrédité en Côte d’Ivoire, Dr Eli Ben-Tura prend l’engagement d’accompagner la Côte d’Ivoire à travers la Commission nationale des Droits de l’Homme devenue Conseil National des Droits de l’Homme de Côte d’Ivoire (Cndhci).

L'Etat d'Israël  entend ainsi renforcer les capacités des acteurs du droit en Côte d’Ivoire et par le financement des activités répertoriées auparavant par le Cndhci. C’était le jeudi 10 janvier, à l’occasion de la deuxième visite qu’a effectué le diplomate Eli Ben-Tura au siège de la Cndhci sis à Cocody-Vallon qu’il a pris cette importante décision d’appuyer le Conseil National des Droits de l’Homme.

« Nous allons accompagner le Cndhci à travers des partenariats qui seront signés dans plusieurs domaines. Nous allons faire venir des experts pour des formations, organiser des séminaires et des campagnes pour sensibiliser les populations, surtout les femmes, les étudiants… », a indiqué le représentant de l’Etat d’Israël en Côte d’Ivoire.

Heureuse et satisfaite de la visite transformée en séance de travail, la Présidente du CNDHCI, Namizata Sangaré dans un premier temps s’est félicité des échanges qu’elle juge fructueux pour son institution. « Nous avons sollicité l’accompagnement de l’Etat d’Israël à travers son excellence Eli Ben-Tura. Et il nous a donné un avis favorable. Il nous reste à identifier les actions prioritaires à lui soumettre pour qu’il puisse accompagner la Côte d’Ivoire », a-t-elle expliqué. Et d’ajouter que des experts israéliens en droits de l’homme viendront renforcer les capacités des acteurs ivoiriens en matière de droits de l’Homme ainsi que des membres de la société civile. « Il y aura des visites d’imprégnation et le financement d’activités stratégiques que nous souhaitons mener. Nous allons nous atteler à mettre tout ça en ordre », a ajouté Mme Namizata.

Par ailleurs, la Présidente Namizata Sangaré, s’est félicitée du changement du statut de l’institution qu’elle dirige, qui a été publié dans le journal officiel du 24 décembre 2018. « Avant, on avait un statut hybride, nous n’avions pas la parole aux assemblées, ni le droit de vote », a rappelé Mme Sangaré qui salue le nouveau statut du Cndhci qui permettra à l’institution d’être prise en charge par les entités des nations unies. Et de ce fait, elle pourra participer aux forums des droits de l’Homme à l’effet de porter la voix de la Côte d’Ivoire plus haut et de donner son point de vue à tous débats.

Jean Bavane Kouika

 

 

 

 

Read 213 times Last modified on dimanche, 13 janvier 2019 11:17