• Accueil
  • Nos Unes
  • Pierre Laporte (Banque mondiale) : "La Côte d’Ivoire a besoin d’appuis budgétaires"

Pierre Laporte (Banque mondiale) : "La Côte d’Ivoire a besoin d’appuis budgétaires"

vendredi, 27 juillet 2018 00:50
Pierre Laporte (Banque mondiale) : "La Côte d’Ivoire a besoin d’appuis budgétaires" Crédits: DR

Avant l’exécution de ces 10 nouveaux projets de 2019, la banque avait accordé à la Côte d’Ivoire  en 2018 un prêt d’un montant de 683 milliards Fcfa (1,218 milliards dollars Us 1 dollar= 540 Fcfa) pour 11 projets.

Pierre Laporte (Banque mondiale) : "La Côte d’Ivoire a besoin d’appuis budgétaires"

Le Directeur des Opérations de la Banque mondiale pour le Bénin le Togo, la Côte d’Ivoire, le Burkina Faso et la Guinée, Pierre Laporte a annoncé que la Banque mondiale a approuvé le décaissement de 492 milliards Fcfa (879 millions dollars Us) pour financer 10 nouveaux projets en 2019. C’était lors d’une conférence de presse , le jeudi 27 juillet, au bureau régional de la Banque basé à Abidjan Cocody.

Avant l’exécution de ces 10 nouveaux projets de 2019, la banque avait accordé à la Côte d’Ivoire  en 2018 un prêt d’un montant de 683 milliards Fcfa (1,218 milliards dollars Us 1 dollar= 540 Fcfa) pour 11 projets. Et selon les six instruments du groupe  utilisés pour appuyer le pays, le taux de décaissement s’est établi à 15,4% (soit 136 milliards Fcfa y compris l’appui budgétaire), alors qu’il était à 37% l’année dernière. Mais, justifie le directeur des Opérations, ce taux est le résultat de nouveaux projets qui ont fait leur apparition, compte tenu surtout de leur durée. Il a par ailleurs noté que parmi les 11 projets à financer, le dossier du grand Abidjan a reçu l’appui le plus colossale de la banque avec un montant de plus de 170 milliards Fcfa, suivi par le projet de la transformation de la noix de cajou (plus de 108 milliards Fcfa) pour améliorer la chaîne de valeur et obtenir de la valeur ajoutée.

Pierre Laporte a indiqué que la Côte d’Ivoire a également bénéficié d’un appui budgétaire de l’ordre de plus de 68 milliards Fcfa (127 millions dollars Us 1 dollar= 540 Fcfa) le mois dernier. Il a concerné les réformes et les politiques économiques financières et sectorielles, notamment la réforme des finances publiques, la réforme du secteur de l’énergie, la réforme de l’éducation et celle de l’agriculture (Cacao). Répondant à une question sur l’appui budgétaire, il a affirmé : « La Côte d’Ivoire a besoin d’appuis budgétaires…Ce pays a un taux de pauvreté de 46% ».

Le responsable de la banque à Abidjan a souhaité que la Côte d’Ivoire puisse atteindre au moins un taux de décaissement  20%, qui est le standard de la Banque mondiale. Cependant il juge le taux d’endettement modéré (47%). Et rassure sur l’ajustement du tarif de l’électricité : « Il n’y aura pas d’ajustement dans le secteur de l’électricité. Pour l’instant on envisage pas une augmentation du Tarif ». Ajoutant que leur objectif en Côte d’Ivoire est d’éliminer l’extrême pauvreté.

Kamagaté Issouf

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Read 324 times Last modified on vendredi, 27 juillet 2018 00:59