Municipales 2018/Abobo: “ Ralliement ’’ et “ soutien ’’ à Hamed Bakayoko
  • Accueil
  • Nos Unes
  • Municipales 2018/Abobo: “ Ralliement ’’ et “ soutien ’’ à Hamed Bakayoko

Municipales 2018/Abobo: “ Ralliement ’’ et “ soutien ’’ à Hamed Bakayoko

lundi, 10 septembre 2018 08:38

Ralliement et soutien ! C’est sous ce signe évocateur de leur adhésion à la candidature du ministre d’Etat, Hamed Bakayoko, que plusieurs centaines de personnes se sont mobilisées, samedi, dans le quartier camp commando de la commune d’Abobo. «Hamed, Abobo, c’est pour toi», a scandé le groupe enthousiaste de fans, de jeunes, de femmes et de militants.

Egalement de la partie, les guides religieux ont tenu à saluer « la bonne nouvelle » de la venue du ministre dans cette commune assoiffée de « cohésion » et « d’infrastructures ». « Ce n’est pas vous qui avez la chance d’être choisi par le Président de la République, Alassane Ouattara. C’est Abobo qui a la chance de vous avoir », a martelé le Bishop François Lougah, président du collectif des confessions religieuses chrétiennes de la commune d’Abobo. «Vous venez à Abobo pour restaurer l’image de cette commune», s’est réjoui le guide religieux.

Le président du comité d’organisation de la mobilisation, Kassoum Bakayoko a, lui, placé le rassemblement de samedi sous le signe de «la fraternité, au-delà de la diversité politique ». Hamed Bakayoko a effectué le déplacement dans ce quartier du camp commando en début de soirée, en compagnie de plusieurs cadres du Rhdp unifié. Parmi eux, les adjoints au maire d’Abobo Méité Lassana et Kouamé Benzène, l’ex-ministre Jeanne Peuhmond et le directeur de l’Institut national de la jeunesse et des sports (Injs), Habib Sanogo.

« Je ne suis pas venu à Abobo pour être maire. Je suis venu à Abobo pour me mettre à votre disposition, à votre service », a assuré le ministre d’Etat Hamed Bakayoko qui a rappelé son origine sociale modeste, ayant connu, comme beaucoup d’Abobolais, la vie difficile des quartiers défavorisés. Et pour montrer cette proximité sociologique, hamed Bakayokoa, dans la même journée du samedi, communié avec les populations d’Avocatier et de derrière rails.

A Avocatier Agnissankro, il a donné le coup d’envoi de la finale comptant pour la troisième édition du tournoi dit de la fraternité, que disputaient 14 équipes, en début d’aprèsmidi. Initiateur du tournoi, Siby Malé, directeur logistique à la présidence de la république, a indiqué que le ministre d’Etat est, pour les jeunes de la commune, « un modèle de réussite par le travail et l’intelligence ». Là aussi, Hamed Bakayo a renouvelé son serment de fidélité et de solidarité à Abobo. «Je connais les problèmes d’Abobo. Je connais ses réalités. Je viens à Abobo pour que, vous et moi, ensemble, nous puissions régler les problèmes d’Abobo », a-t-il dit.

Dans la soirée, le ministre a « patronné » une autre finale. Cette fois-ci culturelle, cette finale, dénommée «Abobo show », a réuni des centaines de jeunes au groupe scolaire Bad Japonais, à Abobo Banco. « Abobo show » est une sorte de « variétoscope » local. Le ministre d’Etat a promis d’accorder 25 millions à chaque édition pour soutenir « l’esprit de créativité de la jeunesse ».

Une jeunesse qui, à ses yeux, n’a pas besoin d’aller défier l’enfer de la mer méditerranée, en quête de chimères.

BENOÎT HILI

Lu 402 fois Dernière modification le mercredi, 12 septembre 2018 10:12