• Accueil
  • Nos Unes
  • Lutte contre le terrorisme: Un nouveau bureau d’Interpol annoncé en Côte d’Ivoire

Lutte contre le terrorisme: Un nouveau bureau d’Interpol annoncé en Côte d’Ivoire

vendredi, 13 octobre 2017 00:54
Le Secrétaire général d'Interpol, Jügen Stock, a échangé avec le ministre de l'Intérieur et de la Sécurité, Sidiki Diakité. Le Secrétaire général d'Interpol, Jügen Stock, a échangé avec le ministre de l'Intérieur et de la Sécurité, Sidiki Diakité. Crédits: Photo: DGPN

Le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, Sidiki Diakité, a reçu le jeudi 12 octobre 2017, à son cabinet, le Secrétaire général d’Interpol, Jügen Stock, dans le cadre de la relance de la collaboration.

« Nous sommes preneurs dans la lutte contre le terrorisme .Et le  nouveau bureau d’Interpol annoncé pour être ouvert en Côte d’Ivoire est une grande opportunité et un grand soulagement dans la lutte contre ce fléau ». Tel est le message de satisfaction exprimé par le ministre Sidiki Diakité à l’occasion de la visite du Secrétaire général d’Interpol, Jügen Stock, qui a décidé de faire de la Côte d’Ivoire,  un pôle de lutte contre le terrorisme.

Traduisant sa joie de voir les locaux de cette nouvelle structure  en Côte d’Ivoire, le ministre a remercié le Secrétaire général d’Interpol pour le renforcement des relations entre la Côte d’Ivoire et sa structure. Sidiki Diakité a rappelé à l’occasion  de cette rencontre  qu’Interpol est une organisation qui couvre dans le monde 192 pays.  Et dans la lutte contre le terrorisme et la cybercriminalité, cette institution a joué un rôle particulièrement très important.

C’est pourquoi, recevoir son patron pour faire l’état des lieux, est une opportunité que le pays doit saisir pour la relance de cette collaboration.

Revenant sur les raisons du choix de la Côte d’Ivoire comme pôle de lutte contre le terrorisme, Jügen Stock a fait remarquer que dans le cadre de la lutte contre les différentes formes de menaces de criminalité dans la sous-région, la Côte d’Ivoire a joué un rôle déterminant. Et pour ces menaces,  il est nécessaire de partager des informations. Il a, à cet effet,  précisé  que la Côte a été un utilisateur actif des  bases  de données.

Daniel Assouman
Correspondant

Read 253 times Last modified on vendredi, 13 octobre 2017 01:13