Le débrief: "C’est Macky qui m’a fait ça !"

Le débrief: "C’est Macky qui m’a fait ça !"

lundi, 22 avril 2013 10:41
Abdoulaye Wade a mal. Il n’a pas tardé à le faire savoir. Abdoulaye Wade a mal. Il n’a pas tardé à le faire savoir.

[22-04-2013. 11h00] Le boycott, il en a été aussi question sur place, en Côte d’Ivoire. Le Fpi avait annoncé qu’il n’allait pas aux élections locales. Il n’y est pas allé dimanche. Officiellement, devrons-nous ajouter.

Le débrief: "C’est Macky qui m’a fait ça !"

 

Une petite révolution ! L’ex-« tout-puissant ministre du ciel et de la terre » est en prison. Mercredi, Karim Wade a été inculpé et incarcéré à Dakar au Sénégal. La justice sénégalaise s’est dite non convaincue des éléments apportés pour justifier la fortune du fils d’Abdoulaye Wade. Une fortune estimée à environ 700 milliards de francs Cfa.

 

Les réactions ne se sont pas faites attendre. Dans le camp des wadistes, on dénonce un acharnement sur les dignitaires de l’ancien régime. L’actuel président cherche à « se venger de tout ce qu’on lui a fait subir dans le passé », pensent-ils. Et il sait comment faire mal à celui qui fut son prédécesseur, croient-ils savoir.

 

En tous cas, Abdoulaye Wade a mal. Il n’a pas tardé à le faire savoir. « Je suis abattu. C’est Macky qui m’a fait ça ! », s’est-il exclamé. Selon la presse sénégalaise qui évoque même son retour au pays.

 

Autre sujet. Les pro-Gbagbo d’Europe continuent de « faire ça » à Charles Konan Banny. Le patron de la réconciliation. Vendredi, une vidéo postée sur Internet les montraient en train de perturber une autre réunion publique. Assiettes en l’air, débout sur des chaises, ils réclamaient bruyamment la libération de leur mentor, en prison à la Cpi. Boycottant ainsi le message du président de la Commission dialogue, vérité et réconciliation (Cdvr).

 

Le boycott, il en a été aussi question sur place, en Côte d’Ivoire. Le Fpi avait annoncé qu’il n’allait pas aux élections locales. Il n’y est pas allé dimanche. Officiellement, devrons-nous ajouter. Puisque certains cadres du parti ont fait acte de candidature. Un haut cadre a même appelé à abandonner la ligne du boycott. « Ouvrez les yeux, beaucoup de pro-Gbagbo participent aux états-majors des candidats », a-t-il lancé. Dans un message diffusé sur sa page Facebook.

Bonne semaine à toutes et à tous !

 

Barthélemy KOUAME

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Lu 1971 fois Dernière modification le lundi, 22 avril 2013 11:32