FEMUA: La chefferie d’Anoumabo « redoute » la délocalisation
  • Accueil
  • Nos Unes
  • FEMUA: La chefferie d’Anoumabo « redoute » la délocalisation

FEMUA: La chefferie d’Anoumabo « redoute » la délocalisation

samedi, 13 avril 2013 17:11

[13-04-2013. 18h00] « A l’image du Popo carnaval de Bonoua, de l’Abissa de Grand Bassam, le Femua est l’affaire du village d’Anoumabo », a défendu Gangan Nicolas, chef du village d'Anoumabo.

FEMUA 2013 : La chefferie d’Anoumabo « redoute » la délocalisation


A l’occasion de l’ouverture officielle de la 6ème édition du Festival des musiques urbaines d’Anoumabo (Femua), vendredi à Abidjan, Gangan Nicolas, le chef du village d’Anoumabo, a déclaré que les populations « redoutent la délocalisation » de ce festival.


Cette année, en effet, le Femua a été « éclaté » sur plusieurs sites, dans les communes de Marcory (Anoumabo) et d’Abobo. Mais pour la chefferie traditionnelle du village, le Femua doit figurer au patrimoine d’Anoumabo. « A l’image du Popo carnaval de Bonoua, de l’Abissa de Grand Bassam, le Femua est l’affaire du village d’Anoumabo », a défendu Gangan Nicolas.


Au cours de la cérémonie, le ministre de la Culture et de la Francophonie a salué les « magiciens de la musique ivoirienne » qui selon lui sont de « dignes » ambassadeurs de la Côte d’Ivoire. C’est d’ailleurs ce qui explique la participation de son ministère qui a fait don la veille d’un montant de 30 millions de francs CFA au Femua 2013.


La grande scène d’Anoumabo a accueilli  ce vendredi 12 avril, et ce, jusqu’au petit matin des artistes de renom comme la diva malienne Oumou Sangaré, le burkinabé Alif Naaba les marabouts d’Afrik, Bebi Philip, les patrons, Charly Yapo , le groupe Sothéca. Les prestations du Select Band, Viviane N’Dour, Dobet Gnaoré, San Fan Thomas et JB Mpiana, La Fouine, Du Mix 1er sont prévues pour ce samedi, 13 avril sur la grande scène d’Anoumabo.


Pour sa part, le commissaire général du Femua et leader du groupe Magic System, Traoré Salif dit Asal’fo a demandé à la jeunesse ivoirienne et particulièrement à la presse nationale de s’approprier le festival. Car, le Femua « sert à collecter des fonds pour aider les couches défavorisées ».


La Commune d’Abobo va accueillir ce dimanche 14 avril, le concert de clôture avec Dobet Gnaoré, DJ Mix, Alif Naaba, Les patrons, San Fan Thomas, Charly Yapo et Magic System.



CHEICKNA D. Salif
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Lu 2387 fois Dernière modification le samedi, 13 avril 2013 18:16