• Accueil
  • Nos Unes
  • Négociations avec les fonctionnaires : Le 1er ministre appelle à la responsabilité…

Négociations avec les fonctionnaires : Le 1er ministre appelle à la responsabilité…

lundi, 03 avril 2017 07:30

[03-04-2017. 08h00] Le successeur de Kablan Duncan est revenu sur les difficultés que le pays connaît avec la mévente des produits d’exportation.

Négociations avec les fonctionnaires : Le 1er ministre appelle à la responsabilité…

Responsabilité et modération. C’est ce que le premier ministre Amadou Gon Coulibaly attend des fonctionnaires, pendant les prochaines négociations qui vont s’ouvrir bientôt pour trouver des solutions durables à leurs revendications.

En janvier, les fonctionnaires ont débrayé. Ils réclamaient le retrait de l’ordonnance n° 2012-303 du 04 avril 2012, portant organisation des régimes de pensions gérés par la Caisse générale de retraite des agents de l’état (Ips-Cgrae), le paiement du stock des arriérés liés aux mesures actées par le gouvernement en 2009, estimé à 249.6 milliards de FCfa. Ils voulaient également la revalorisation indiciaire de 150 points pour les emplois ne bénéficiant pas d’une grille particulière estimée à 21 milliards de FCfa, l’intégration des agents journaliers du secteur public à la fonction. Le gouvernement a donné droit à la quasi-totalité de ces revendications. Reste le paiement du stock des arriérés.

Des membres du gouvernement devraient en principe recevoir, cette semaine les leaders des syndicats des fonctionnaires pour poursuivre les échanges. Ce nouvel appel du chef du gouvernement démontre que le gouvernement est ouvert à toutes les suggestions. Il pense qu’il est urgent d’aller à la trêve sociale pour permettre au pays d’avancer. Pour cela, il fait appel à l’esprit de dialogue et de compromis de l’ensemble des fonctionnaires et particulièrement les enseignants.

Amadou Gon Coulibaly a par conséquent demandé aux fonctionnaires "d’accepter la main tendue du gouvernement". Il leur a demandé également "d’établir un vrai partenariat avec le président Alassane ouattara".

Le successeur de Kablan Duncan est revenu sur les difficultés que le pays connaît avec la mévente des produits d’exportation. Toutefois, il affirme que le secteur éducation et formation est la priorité de son gouvernement.

B. PRESTHONE

Restez connecté sur le site web de Fraternité Matin