Hadj 2017: Le coût maintenu à 2 millions de Fcfa

Hadj 2017: Le coût maintenu à 2 millions de Fcfa

lundi, 20 mars 2017 18:50
Les candidats au pèlerinage sont invités à remplir très rapidement les formalités. Les candidats au pèlerinage sont invités à remplir très rapidement les formalités. Crédits: Archives

[20-03-2017. 19h00] Le directeur général des cultes a également souligné que c’est la compagnie nationale Air Côte d’Ivoire qui va assurer le transport des pèlerins en aller et retour.

Hadj 2017: Le coût maintenu à 2 millions de Fcfa

Le coût du pèlerinage à la Mecque pour l’édition 2017 en Côte d’Ivoire a été maintenu à 2 millions de Fcfa, a annoncé le directeur général des cultes, Bamba Messamba. C’était ce lundi 20 mars 2017, à Abidjan-Plateau, au cours de la cérémonie officielle de lancement de ce voyage en Arabie Saoudite.

Selon Bamba Messamba, le quota attribué à la Côte d’Ivoire est de 5600 places. Celui-ci est réparti comme suit: 4200 places pour l’organisation étatique et 1400 places pour les opérateurs privés. Il a indiqué que le départ des pèlerins va se dérouler du 5 au 13 août 2017. Quant au retour, il est prévu du 8 au 16 septembre 2017.

Mais avant, les candidats seront soumis aux consultations pré-pèlerinage qui démarreront le 21 mars pour prendre fin le 19 mai 2017. Parallèlement à celles-ci, les inscriptions seront ouvertes du 23 mars au 26 mai.

Le directeur général des cultes a également souligné que c’est la compagnie nationale Air Côte d’Ivoire qui va assurer le transport des pèlerins en aller et retour.

Au-delà du coût indicatif du Hadj 2017, les candidats au pèlerinage devront débourser 141 000 Fcfa pour les kits, représentant les frais annexes. Notamment, 3500 Fcfa pour le Ziara interne et externe à Médine, 2000 Fcfa pour le Zamzam, 60 000 Fcfa pour les consultations et examens médicaux. Et enfin, 76 000 Fcfa pour le mouton de sacrifice.

Au nom du gouvernement ivoirien, le ministre d’État, ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, Hamed Bakayoko, a salué la qualité de l’organisation du Hadj en Côte d’Ivoire. Qui selon lui, « est appréciée, sinon convoitée par plusieurs pays ». Il a indiqué que le gouvernement est engagé à mettre tout en œuvre pour faciliter l’accomplissement du pèlerinage, cinquième pilier de l’Islam, aux candidats.

Hamed Bakayoko a enfin exprimé sa reconnaissance au Conseil supérieur islamique (Cosim) représenté par son président, Cheick Al Aima Boikary Fofana, pour ses efforts constants en faveur de l’union et la paix au sein de la communauté musulmane et de toute la Côte d’Ivoire entière. 

Narcisse Angan
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Restez connecté sur le site web de Fraternité Matin

Read 405 times Last modified on lundi, 20 mars 2017 19:23