• Accueil
  • Nos Unes
  • Côte d'Ivoire: Venance Konan explique comment la liberté d’expression est vécue

Côte d'Ivoire: Venance Konan explique comment la liberté d’expression est vécue

lundi, 20 mars 2017 17:03
Le journaliste-écrivain Venance Konan lors de sa conférence de presse Le journaliste-écrivain Venance Konan lors de sa conférence de presse Crédits: Josephine-Kouadio

[20-03-2017. 17h20] Également, le directeur général de Fraternité Matin a soutenu qu’il y a beaucoup de bons journalistes qui ne sont pas écrivains.

Côte d'Ivoire: Venance Konan explique comment la liberté d’expression est vécue

« Le journalisme, c’est le plus beau métier de la terre. Je suis bien placé pour vous le dire (…) Si vous aimez le contact humain, c’est le meilleur métier », a indiqué ce lundi 20 mars 2017, Venance Konan, Grand prix littéraire d’Afrique noire 2012 et directeur général du Groupe Fraternité Matin.

Le journaliste-écrivain s’exprimait ainsi dans le cadre de « La semaine de la presse et des médias dans les écoles », où il a échangé avec les élèves du lycée international Jean-Mermoz sur le thème: « La liberté de la presse: d’où vient l’information ? ». C'était dans l'enceinte dudit lycée.

La liberté d’opinion, fondamentale pour l’exercice des droits de citoyen

A ses interlocuteurs, Venance Konan a affirmé qu’en Côte d’Ivoire, malgré une situation quelque peu difficile, la liberté d’opinion et d’expression est perceptible. « En Côte d’Ivoire les partis d’opposition peuvent dire parfaitement ce qu’ils pensent. Ils peuvent ouvertement dire qu’il n’aime pas le gouvernement. Le traiter de dictatorial. Ils en ont le droit », a-t-il justifié pour montrer ce qui se passe en Côte d’Ivoire.

Selon lui, dans un pays démocratique, chacun a le droit d’avoir son opinion différente soit-elle et surtout de l’exprimer. Et d’ajouter que lorsqu’on veut s’adresser à des millions de personnes, cette opinion va s’exprimer à travers les médias. Pour lui, cette liberté est fondamentale pour l’exercice des droits de citoyen. Cependant, M. Konan a souligné que dans certains pays, exprimer son opinion ou ses idées peut être dangereux. « Cela peut conduire souvent à la prison, à l’exil voire à la mort. C’est quelque chose contre laquelle on doit lutter », a-t-il dit.

L’histoire d’une passion

A la question de savoir qu’est-ce qui lui a donné l’envie de devenir journaliste, l’ancien rédacteur en chef d’Ivoir’Soir a retracé son parcours du lycée de Daoukro à l’Université où successivement, il a écrit dans le journal du lycée « Le Iffou » et le journal de l’Université de Cocody « Campus info ». « J’ai du mal à dire pourquoi. Quand j’avais votre âge, je lisais les journaux. Et cela m’a donné l’envie d’écrire dans les journaux et plus tard d’être romancier. C’est l’histoire d’une passion », a-t-il affirmé.

Également, le directeur général de Fraternité Matin a soutenu qu’il y a beaucoup de bons journalistes qui ne sont pas écrivains. Et il y a beaucoup d’écrivains qui ne sont pas de bons journalistes non plus.  « Ce n’est pas la même démarche. Le journaliste doit raconter les faits et ne doit pas les inventer. Il peut commenter, analyser, interpréter, etc., mais ne peut pas inventer. Par contre un écrivain, un romancier peut inventer. Bien sûr, il peut raconter les faits, mais il a la liberté d’inventer les faits, les agencer comme il veut. Ce qui n’est pas permis en journalisme », a-t-il expliqué.

Écrivain engagé !

L’auteur de « Les prisonniers de la haine » estime que l’engagement est une prise de position. « Prenant position dans mes livres, je peux affirmer que je suis un auteur engagé. Je peux, par exemple, être engagé à soutenir le gouvernement en place. Comme d’autres peuvent être engagés à combattre ce gouvernement. On doit avoir l’engagement de changer le monde au mieux et d’améliorer notre société. Ce rêve doit habiter les jeunes », a-t-il soutenu. Après sa conférence, Venance Konan a dédicacé ses œuvres et au nom de Fratmat Éditions, il a offert des ouvrages pour la bibliothèque du lycée international Jean-Mermoz.

CHEICKNA D. Salif
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Restez connecté sur le site web de Fraternité Matin

 

Read 799 times Last modified on lundi, 20 mars 2017 18:19