• Accueil
  • Nos Unes
  • Intégration culturelle: Abidjan, Brazzaville et Casablanca créatives à l’unisson

Intégration culturelle: Abidjan, Brazzaville et Casablanca créatives à l’unisson

mercredi, 22 février 2017 17:55
Du nord, de l’ouest et du centre, le Maroc, la Côte d’Ivoire et le Congo veulent impulser une dynamique nouvelle à la coopération culturelle sur le continent. Du nord, de l’ouest et du centre, le Maroc, la Côte d’Ivoire et le Congo veulent impulser une dynamique nouvelle à la coopération culturelle sur le continent. Crédits: DR

Pendant que Sa Majesté Mohamed VI sera en visite officielle en Côte d’Ivoire du 24 au 28 février, le Maroc s’affirme comme activateur de la coopération sud-sud.

Intégration culturelle: Abidjan, Brazzaville et Casablanca créatives à l’unisson

La première édition des « Africa Culture Days 2017» aura lieu à Abidjan (Côte d’Ivoire), Brazzaville (Congo) et Casablanca (Maroc), tout au long de l’année 2017 aux fins de renforcer la coopération afro-africaine et l’intégration du continent par la culture.

Ces trois capitales africaines vont accueillir cette première édition, respectivement, à Brazzaville du 25 au 27 mai, Abidjan du 13 au 16 juillet et Casablanca du 21 au 23 septembre. Une annonce qui arrive au lendemain du retour du Royaume chérifien au sein de la famille, « sa » famille de l’Union africaine, et au moment où Sa Majesté le Roi Mohamed VI effectuera une visite officielle en Côte d’Ivoire du 24 au 28 février.

Placé sous le thème générique de «Culture, créativité et développement durable», cet évènement verra la participation de plus d’une centaine d’artistes, de professionnels des arts et de la culture africaine des trois pays concernés et même au-delà. « Africa Culture Days » se veut une plate-forme qui va réunir lesdits acteurs aux fins de fédérer et mutualiser leurs potentiels créatifs, leurs stratégies de visibilité et de promotion sous la base de l'intégration de leurs richesses culturelles.

L'incidence recherchée étant de réaffirmer l’importance de la culture, en tant que vecteur de développement de l’Afrique. Cet événement va permettre de faire la promotion des industries culturelles et créatives en Afrique, à travers des spectacles, des défilés de mode et des expositions d’œuvres d’art et des concours (Africa talents), visant à promouvoir l’entrepreneuriat culturel chez les jeunes africains (Africa Design Awards), l’implémentation du Festival international de la mode d’Agadez (Fima) du créateur nigérien Alphadi, des conférences et des rencontres B to B, entre autres activités.

C’est donc un moment unique de rencontres, d’échanges et de synergies pour les acteurs des industries culturelles et créatives africaines. Le but est de favoriser la création d’un écosystème dynamique pour aider les industries culturelles et créatives à s’épanouir. Notamment, en coordonnant les acteurs du secteur public et du privé, tout en favorisant le développement de nouveaux talents, en créant des synergies pour les industries culturelles et créatives.

Les cibles préférentielles de cette caravane d’intégration des industries créatives concerne les publicitaires, musiciens, architectes, producteurs, post-producteurs et distributeurs de films ainsi que tous les éditeurs, réalisateurs et acteurs de l’audiovisuel et du cinéma, les libraires, l’industrie de l’édition de journaux, magazines et toute la chaîne du livre, des arts visuels, les entrepreneurs culturels...


REMI COULIBALY