• Accueil
  • Nos Unes
  • BAD: Adesina sollicite les ambassadeurs pour la réussite du "Top 5"

BAD: Adesina sollicite les ambassadeurs pour la réussite du "Top 5"

jeudi, 16 février 2017 22:02
BAD: Adesina sollicite les ambassadeurs pour la réussite du "Top 5" Crédits: DR

A l’en croire, l’Afrique est l’avenir. Elle adopte de plus en plus une résilience spectaculaire marquée par des perspectives d’amélioration de la croissance économique (3,2%). C'est pourquoi, il a invité le corps diplomatique représentant les pays membres de la Bad à être des ambassadeurs du Top 5, authentique mécanisme de tout développement.

BAD : Adesina sollicite les ambassadeurs pour la réussite du "Top 5"

Le groupe de la Banque africaine de développement a organisé son traditionnel déjeuner avec les ambassadeurs représentés en Côte d’Ivoire ce jeudi 16 février 2017, à la salle des fêtes du Sofitel Abidjan Hôtel Ivoire.

Pour le président du groupe de la Bad, Akinwumi Adesina, cette rencontre est importante, car elle permet de partager avec les diplomates, le bilan de l’exercice écoulé qui obéit à la stratégie des cinq priorités de la banque ou encore le « High five ». Mais avant, il a félicité le Président de la République Alassane Ouattara pour avoir facilité le retour de l'institution. Surtout  pour le travail réalisé à la tête du pays, matérialisé par une croissance moyenne de 9%.

Selon lui, il se présente comme l’optimiste en chef du développement de l’Afrique. Car, dit-il, le continent est en train de prendre à bras le corps la problématique de son essor. Et pour accélérer ce développement, soutient-t-il, elle doit  s’inspirer du top 5 (Éclairer l’Afrique et l’alimenter en énergie, Nourrir l’Afrique, Industrialiser l’Afrique, Intégrer l’Afrique et Améliorer la qualité de vie des populations africaines). « Avec le top 5,  90% des  objectifs de l’Agenda 2063 de l’Union africaine et des objectifs de développements durables pourront être atteints », explique Akinwumi Adesina.

A l’en croire, l’Afrique est le continent de l’avenir. Elle adopte de plus en plus une résilience spectaculaire marquée par des perspectives d’amélioration de la croissance économique (3,2%). C'est pourquoi, il a invité le corps diplomatique représentant les pays membres de la Bad à être des ambassadeurs du Top 5, authentique mécanisme de tout développement.

Le président de la Bad révèle que son institution est plus que jamais solide pour soutenir le développement des populations africaines. Ainsi, le groupe de la Banque africaine de développement a été encore notée triple A, malgré les perturbations de l’économie mondiale. Il est à un taux de décaissement de 32 000 milliards de Fcfa en 2016, avec un volume des portefeuilles de plus de 23% qui s’établit à 22 000 milliards de Fcfa.

En outre, l’institution a lancé un nouveau acte pour l'énergie en Afrique dont l’objectif est de parvenir à l’accès universel à l’énergie à l’horizon 2025 (100% de taux d’accès dans les zones urbaines et de 95% dans les zones rurales). Elle investira 12 000 milliards de Fcfa  et mobilisera des financements supplémentaires pour la transformation de l’agriculture. En 2016, elle a approuvé le projet de route transnationale Kibuye – Rusumo,  entre l'Ouganda et le Rwanda (122 milliards de Fcfa) et aide à la réalisation du  projet d’autoroute transnationale Lagos - Abidjan, un corridor commercial vital qui reliera cinq pays d'Afrique de l'Ouest.

Le président du groupe annonce également la probable organisation d’un forum sur l’investissement des capitaux en Afrique. Un évènement qui incitera au rapatriement des flux des capitaux de la diaspora vers le continent.

Kamagaté Issouf
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Read 543 times Last modified on vendredi, 17 février 2017 11:46