Fourniture d’eau à Bouaké: Laurent Tchagba satisfait du travail abattu
  • Accueil
  • Nos Unes
  • Fourniture d’eau à Bouaké: Laurent Tchagba satisfait du travail abattu

Fourniture d’eau à Bouaké: Laurent Tchagba satisfait du travail abattu

vendredi, 20 juillet 2018 18:53
Le ministre de l'Hydraulique, Laurent Tchagba, sur les installations du forage de djanmmourou mis en service depuis plusieurs semaines. Le ministre de l'Hydraulique, Laurent Tchagba, sur les installations du forage de djanmmourou mis en service depuis plusieurs semaines. Crédits: Charles Kazony

Après avoir constaté le travail abattu, le ministre de l’Hydraulique a félicité son prédécesseur, Dr Amédé Koffi Kouakou.

Fourniture d’eau à Bouaké: Laurent Tchagba satisfait du travail abattu

«Je suis venu d’abord pour m’imprégner des travaux d’urgence, ensuite faire l’état des lieux, apprécier leur évolution et enfin avec les autorités locales et mes plus proches collaborateurs, faire le diagnostic et trouver une solution pérenne à cette pénurie d’eau qui impacte négativement sur les populations de Bouaké depuis des mois», a déclaré Laurent Bogui Tchagba, ministre de l’Hydraulique.

C’était à l’issue de la visite de travail qu’il a effectuée le jeudi 19 juillet 2018, sur les installations d’urgence réalisées par le gouvernement en vue de trouver une solution à la grave pénurie d’eau qui secoue Bouaké et certaines grandes villes de la région de Gbêkê.

Après avoir constaté le travail abattu, le ministre de l’Hydraulique a félicité son prédécesseur, Dr Amédé Koffi Kouakou. «La matrice d’urgence qui avait été définie par le ministre Amédé Koffi Kouakou a bien été suivie par les directions générales de l’Office national de l’eau potable (Onep) et de la Sodeci. Nous sommes satisfaits de ce que nous avons pu constater sur le terrain», s’est-il réjoui.

Toutefois, il a pris l’engagement de mettre tout en œuvre pour que Bouaké et toute la région sortent définitivement de cette difficulté. Ainsi, lors de cette visite de travail, Laurent Tchagba a visité certains chantiers.

Les travaux des unités mobiles de traitement d’eau achevés

Après une prise de contact rapide avec les autorités dans les locaux de la sous-préfecture, la délégation ministérielle sous la conduite d’Ibrahiman Berté, directeur général de l’Onep et de Basile Eba, directeur général de la Société de distribution d’eau en Côte d’ivoire (Sodeci), a visité successivement les unités mobiles de traitement d’eau du Kan et de Gonfreville, ainsi que l’un des forages qui a été réalisé à Djanmourou, l’un des quartiers populaires de Bouaké.

Le ministre de l’Hydraulique a été informé de l’achèvement des travaux des deux unités mobiles. Si l’unité mobile du Kan venait d’être mise en essai au moment du passage du ministre, par contre celle de Gonfreville fonctionne depuis quelques jours. Les populations des quartiers desservis par cette unité ont commencé à recevoir de l’eau dans leurs robinets. Il s’agit de Gonfreville, Beau-Fort, Zone industrielle.

«M. le ministre, les deux unités ont une production d’eau journalière de 8000 m3. Soit 6000 m3 d’eau pour la Loka et 2000 m3 d’eau pour Gonfreville», a indiqué le directeur général de l’Onep. Et de préciser qu’avec la mise en service des forages réalisés à travers la ville, l’on va produire au total une capacité d’eau journalière de 17 000 m3 pour un besoin total de 30 000 m3 d’eau.

C’est pourquoi Basile Eba a indiqué au ministre qu’il y a urgence a lancé les travaux qui vont permettre d’approvisionner Bouaké à partir de la source d’eau de Kossou localisée à Béoumi. Ce qui est considéré comme la solution pérenne à cette pénurie d’eau qui secoue Bouaké.

La Loka doit faire l’objet de travaux

Cependant, Gando Coulibaly, préfet de la région de Gbêkê par intérim, préfet du département de Sakassou, a attiré l’attention de Laurent Tchagba sur la nécessité d’entreprendre des travaux sur le bassin versant de la Loka afin que les eaux de pluie qui sont prises au piège dans les alvéoles causés par les sociétés de carrières de sable puissent être drainées vers le bassin de la Loka en cette période de saison pluvieuse.

Pour sa part, Nicolas Djibo, maire de Bouaké, a demandé au ministre qu’au lieu d’une fois chaque semaine par quartier que l’approvisionnement en eau  par les camions- citernes de l’Onep soit fait deux fois par semaine dans chaque quartier.

«Nous ne devons pas nous censurer. Tout ce qui peut concourir à soulager durablement les populations doit se faire», a dit le ministre. Qui a saisi cette opportunité pour féliciter la Sodeci et l’Onep pour le travail abattu et cela en si peu de temps.

Sur une carrière de sable et la retenue d’eau du barrage de Kossou

Ce vendredi 20 juillet, le ministre de l’Hydraulique, Laurent Tchagba et sa délégation se sont rendus sur les carrières de sable. Il a pu voir les alvéoles laissés par les exploitants de sable. Par la suite, le cap a été mis sur le barrage de la Loka. Avec les dernières pluies, le bassin a reçu une quantité d’eau mais largement insuffisante pour satisfaire les besoins en eau de Bouaké.

Enfin, la délégation a pris la direction de Béoumi. Il s’est agi pour le ministre d’apprécier la réserve d’eau du barrage de Kossou. Il s’est fait expliquer comment cette eau sera traitée et à travers des conduits d’eau de la Sodeci, elle sera distribuée aux populations de Bouaké.

CHARLES KAZONY
CORRESPONDANT REGIONAL            

Lu 421 fois Dernière modification le vendredi, 20 juillet 2018 19:00