Print this page

Forum Ivoiro-Burkinabé : Amadou Gon Coulibaly souhaite "un socle de confiance irréversible" dans le secteur privé

vendredi, 27 juillet 2018 15:59

Le chef du gouvernement ivoirien a souhaité que les discussions entre les deux pays, lors de ce forum, puissent permettre d’améliorer la qualité des échanges et lever les contraintes afin de favoriser « la libre et saine circulation » des personnes, des biens et des services.

Forum Ivoiro-Burkinabé : Amadou Gon Coulibaly souhaite "un socle de confiance irréversible" dans le secteur privé

« Le Forum de ce jour se doit en conséquence de fonder le socle de la confiance irréversible placée dans le secteur privé de nos deux pays et d’inaugurer l’ère d’un partenariat sud-sud pragmatique et fructueux », a indiqué le Premier ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly, lors du forum économique Ivoiro-Burkinabé dédié au secteur privé, le jeudi 26 juillet, en marge du7e sommet du  Traité d’amitié et de coopération de 2018 (TAC), qui se tient dans la capitale politique Ivoirienne (Yamoussoukro), en présence du Premier ministre burkinabè Paul Kaba Thieba, des membres du gouvernement ivoriens et Burkinabès et des chambres consulaires des deux pays.

Le chef du gouvernement ivoirien a souhaité que les discussions entre les deux pays, lors de ce forum, puissent permettre d’améliorer la qualité des échanges et lever les contraintes afin de favoriser « la libre et saine circulation » des personnes, des biens et des services, a appris Fratmat.info.

« Il s’agit, en instituant ce cadre, de mettre en place une plateforme d’échanges et de partenariat au bénéfice des hommes et des femmes d’affaires de nos deux pays pour leur permettre de construire et consolider les bases du renforcement de leurs contributions à l’amélioration des échanges commerciaux entre nos pays. Il s’agit aussi d’accompagner la coopération politique d’une coopération économique plus hardie et plus porteuse à nos populations », a affirmé le ministre du commerce Souleymane Diarrassouba.Il a soutenu l’ambition de, renforcer les échanges commerciaux entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso au regard des potentialités économiques. En effet,  les échanges commerciaux entre les deux pays sont passés de 255,567 milliards Fcfa en 2013 à 319,741 milliards Fcfa en 2017, soit une hausse de 25%.

Initialement prévu pour 100 entreprises, ce forum économique Ivoiro-burkinabé a enregistré la présence de près de 300 entreprises. « Ceci est la preuve concrète que ce forum était une véritable attente. Toutes nos félicitations aux entreprises des deux pays pour leur mobilisation », a souligné le président de la Chambre de commerce et d’industrie de Côte d’Ivoire (Cci-CI), Faman Touré. Pour lui, les secteurs privés ivoiriens et burkinabé sont appelés à jouer un rôle moteur dans l’intégration régionale. «L’objectif ultime étant de développer plus d’activités entre eux pour qu’elles accroissent leurs investissements », a-t-il ajouté.

Son homologue du Burkina Faso,  Sawadogo Mamadi, a rappelé que c’est lors de la 6ème conférence tenue à Ouagadougou, le 18 juillet 2017, qu’il a été recommandé à la Côte d’Ivoire, à travers son ministère du Commerce, d’organiser, le premier Forum économique dédié au secteur privé de nos deux pays. A l’en croire le secteur privé burkinabé adhère « entièrement » à ce projet.

Il faut noter que lors de l’ouverture du forum le président de la Cci-Ci, Touré Faman et son homologue burkinabè Sawado Mamadi, ont signé une convention pour l’organisation du forum ouest-africain de développement des entreprises (Africalia), une plateforme d’échanges culturel et économique qui se tient au Burkina Faso. La Côte d’Ivoire va accueillir la première édition hors du Burkina Faso.

Kamagaté Issouf

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Read 148 times Last modified on vendredi, 27 juillet 2018 16:19