• Accueil
  • Nos Unes
  • Fonction publique: Le gouvernement ivoirien "s’engage" à maîtriser la masse salariale

Fonction publique: Le gouvernement ivoirien "s’engage" à maîtriser la masse salariale

lundi, 08 avril 2013 20:16

[08-04-2013. 20h05] La budgétisation et le suivi de la masse salariale constituent des impératifs pour la viabilité des finances publiques des pays de la sous-région.

Fonction publique: Le gouvernement ivoirien s’engage à maîtriser la masse salariale

 

Le gouvernement ivoirien s’engage dans un processus de maîtrise des effectifs et des dépenses de personnel. Cet engagement a été réaffirmé ce lundi 8 avril à Abidjan-Plateau parCissé Abdourahmane, le directeur de cabinet du ministre délégué à l’Économie et aux Finances. Il représentait son ministre à la cérémonie d’ouverture d’un séminaire sur le « Renforcement des capacités de budgétisation et de suivi de la masse salariale ».

 

Selon Cissé Abdourahmane, la maîtrise de la masse salariale va se fonder sur une stratégie en cours de formulation. «  La budgétisation et le suivi de la masse salariale constituent des impératifs pour la viabilité des finances publiques des pays de la sous-région », a-t-il indiqué.

 

Il a aussi expliqué que les effectifs et les dépenses de personnel ont connu une progression soutenue durant la décennie de crises. De sorte qu’en 2012, « le ratio de la masse salariale sur les recettes fiscales s’est établi à 42,3%, soit au-delà de la norme communautaire de 35% ».

 

Pour le directeur du Centre régional d’assistance technique du Fonds monétaire international (Fmi) pour l’Afrique de l’ouest (Afritac de l’ouest), qui a organisé la rencontre, la masse salariale mal maîtrisée entraîne un déséquilibre dans les finances publiques.

 

L'initiative Afritac de l'ouest est née de la volonté du Fmi de participer davantage aux efforts de renforcement des capacités menés à travers ses pays membres.

 

Elle vise principalement à renforcer les capacités des administrations financières des pays membres pour faciliter la conception, et la mise en œuvre des stratégies visant à la réduction de la pauvreté des pays africains. Ce, en étroite coordination avec les autres partenaires techniques et financiers.

 

Afritac de l'ouest allie les compétences locales et le renforcement des capacités sur le terrain avec les conseils stratégiques du siège du Fmi. Ses activités sont réalisées essentiellement sous la forme de missions d'assistance technique conduites par des conseillers résidents ou des experts, d'ateliers nationaux, et de séminaires régionaux au profit des pays membres et des organisations régionales (Uemoa et Bceao notamment).

 

Théodore Kouadio

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Read 2138 times Last modified on lundi, 08 avril 2013 20:42