• Accueil
  • Nos Unes
  • Film "Innocent malgré tout": Tous des victimes potentielles au pouvoir...

Film "Innocent malgré tout": Tous des victimes potentielles au pouvoir...

mardi, 28 février 2017 13:47
La salle dans laquelle a été projeté le film ivoirien intitulé ''Innocent malgré tout'' La salle dans laquelle a été projeté le film ivoirien intitulé ''Innocent malgré tout'' Crédits: DR

Tortures d'une atrocité inouïe du présumé coupable du viol suivi de l'assassinat de la fille du ministre de l'Intérieur. Fer à cheval chauffé à blanc pour l'amener à avouer. Tout y passe à travers des méthodes de la ‘’Gestapo’’ du temps du nazisme. Malgré tout, l'infortuné proclame son innocence.

Film "Innocent malgré tout": Tous des victimes potentielles au pouvoir...

« La Côte d'Ivoire n'est pas sortie de son traumatisme suite au différentes crises qu'elle a connues ». C'est dans l'ensemble l'avis des cinéphiles qui ont assisté à la projection du long métrage fiction intitulé « Innocent malgré tout » ce mardi 28 février 2017, au Ciné-Burkina. C'est le deuxième film ivoirien en compétition pour l'Étalon du Yennenga,  à la 25e édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco).

Cependant, faut-t-il l'avouer, au sortir de cette projection, des cinéphiles ont salué la qualité du scénario et déploré les scènes de violences dans la trame de ce film ivoirien, réalisé par Konamé Jean De Dieu Konan et Konamé Mathurin Samuel Codjovi.

Tortures d'une atrocité inouïe du présumé coupable du viol suivi de l'assassinat de la fille du ministre de l'Intérieur. Fer à cheval chauffé à blanc pour l'amener à avouer. Tout y passe à travers des méthodes de la ‘’Gestapo’’ du temps du nazisme. Malgré tout, l'infortuné proclame son innocence. Il  restera ferme jusqu'à sa pendaison décrétée par une justice aux ordres de la puissance politique.

Karus, collecteur d'ordures ménagères est injustement accusé. Son malheur a été de se retrouver sans le vouloir sur le lieu du crime. Il est trop tard lorsqu'il court au secours de la fille du ministre qui est tuée sur le coup. Dans la trame du film, le réalisateur introduit l'acteur principal à travers quelques signes et symboles pour planter le décor. Et montrer le courage de ce jeune homme à lutter contre son sort. Après la mort de sa fille, le ministre promet une forte récompense à toute personne qui permettra d'arrêter les criminels.

Une fille qui avait observé dans sa cachette, la scène du viol, fait sa déposition à la police. Entre les assassins en cagoule et Karus, elle ne semble pas faire de différence. Aussitôt le collecteur d'ordure est mis aux arrêts.

Après les tortures et un interrogatoire musclé, n'obtenant aucun aveu, le doute commence à gagner l'officier de police et ses éléments.  Finalement, elle fera des cauchemars qui vont la pousser à faire appel à son pasteur. A la fin, son fils envahi de remords, avoue qu'il fait partie des quatre personnes qui ont commis le crime.

Devant le ministre de l'Intérieur,  la justice va appliquer la sentence. Karus est pendu au moment où l'officier de police qui a mis son fils aux arrêts va mener une course contre le temps. Il est trop tard.

CHEICKNA D. SALIF

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Depuis Ouagadougou