• Accueil
  • Nos Unes
  • Examens à grand tirage : 551.168 candidats en lice pour le Cepe, ce lundi

Examens à grand tirage : 551.168 candidats en lice pour le Cepe, ce lundi

dimanche, 30 juin 2019 18:47

Les examens à grand tirage, au titre de l’année scolaire 2018-2019, se poursuivent ce lundi, avec 551.168 candidats en lice pour le Certificat d’études primaires et élémentaires (Cepe) et le concours d’entrée en 6e.


 Les candidats sont répartis dans 2024 centres d’examen sur l’ensemble du territoire national.
A cet effet, le ministre de l’Education nationale, de l'Enseignement technique et de la Formation professionnelle, Kandia Camara va procéder au lancement officiel de l’épreuve aujourd'hui, à Abidjan.

Initialement fixée au 5 juin, le calendrier du Cepe qui marque le démarrage des examens à grand tirage a été modifié et repoussé au 1er juillet, "en raison des grèves des enseignants qui ont eu « un impact négatif sur le rythme des apprentissages », a reconnu le ministre de l'Éducation nationale.

Par ailleurs, pour cette session 2018-2019, Kandia Camara a appelé l’ensemble des acteurs de l’organisation des examens et les parents d’élèves à éviter la fraude et requis une application stricte de l’arrêté relatif aux sanctions en cas de fraude commise par les candidats et examinateurs. Car, a insisté la première responsable de l’Education nationale, "les examens constituent la pierre angulaire de certification des diplômes".

Malgré cet avertissement, des cas de fraude ont été enregistrés lors des épreuves écrites du Bepc qui se sont déroulées du 17 au 21 juin, dans certaines villes de la Côte d’Ivoire dont Abengourou.

Ainsi, quatre professeurs ont été condamnés, le 26 juin, à 12 mois d’emprisonnement ferme pour fraude à l’examen du Bepc session 2019 par le tribunal de première instance d’Abengourou. Avec une amende de trois cents mille (300.000) francs CFA à payer solidairement.

Il s’agit des nommés Kouamé Thierry Maxime, Kra Koffi Jonas, Aka Elichaman et Kouamé Kouamé Claude, respectivement professeur bivalent de physique-chimie et Svt, professeur de physique-chimie, professeur d’Eps et professeur d’anglais.
Quant à la candidate au centre de cette opération de fraude, elle a été condamnée à six mois de prison ferme assortie d’une amende de trente mille (30 000) francs CFA.

Autre chose, il ressort que « la propension à la fraude s’explique par un goût de plus en plus prononcé pour la facilité chez certains des membres de la communauté éducative et par l’utilisation malveillante des outils de communication numérique (ex : WhatsApp). », a fait remarquer récemment Kourouma Ibrahima, l’Inspecteur général et coordonnateur général de l'inspection général.

La proclamation des résultats est prévue le 9 juillet à 14 heures, selon la Direction des examens et concours(Deco).

Isabelle Somian