• Accueil
  • Nos Unes
  • EFA/Remise d'épaulettes et baptême de promotion: L'armée ivoirienne félicitée pour son professionnalisme

EFA/Remise d'épaulettes et baptême de promotion: L'armée ivoirienne félicitée pour son professionnalisme

vendredi, 19 juillet 2019 20:30
EFA/Remise d'épaulettes et baptême de promotion: L'armée ivoirienne félicitée pour son professionnalisme Crédits: DR

Le ministre d'État, Hamed Bakayoko, a présidé une double cérémonie ce vendredi 19 juillet, à Zambakro.

Hamed Bakayoko, ministre d'État, ministre de la Défense, a présidé, le 19 juillet, à l'Ecole des forces armées de Zambakro, une double cérémonie. Il s'agit du baptême de la 50e promotion des élèves officiers baptisée Émergence qui comprend 112 éléments dont 76 Ivoiriens, avec pour parrain le général de brigade à la retraite, Abdoulaye Coulibaly. Mais aussi de la remise d'épaulettes à la 49e promotion baptisée Dévouement et composée de 96 officiers.

Après avoir félicité le colonel Jean Christophe Mouho, commandant école de l'Efa qui a su imprimer l'excellence à l'établissement par la propreté et la discipline, Hamed Bakayoko a informé qu'il revient d'une mission des États-Unis et de Pékin où il a pu se rendre compte de la bonne renommée dont jouit l'armée ivoirienne.

« A l'occasion de ces missions, le retour de la Côte d'Ivoire sur la scène internationale et l'exemplarité de l'armée ivoirienne ont été consacrés car à l'Onu, j'étais le seul invité ministre pour parler au nom de la Côte d'Ivoire et donner le modèle ivoirien en exemple à tous les pays en crise. Les experts de l'Onu ont révélé que la Côte d'Ivoire est le seul pays au monde qui, en moins d'une décennie, voire de deux ou trois ans, est passé du statut de pays hôte à celui de pays contributeur de troupes », a-t-il indiqué, avant de saluer tous les acteurs de cette belle performance de l'armée ivoirienne.

Le ministre d’Etat les a engagés à mieux cibler la formation et à l'adapter aux réalités ivoiriennes. Il a appelé les officiers qui reçoivent leurs épaulettes au sens de la responsabilité et de la discipline pour être des acteurs de cohésion, de paix et de stabilité. « Quand l'indiscipline règne dans les rangs des forces armées, dans le pays, c'est le désordre », a-t-il fait remarquer.

Aux élèves de la 50e promotion, il a martelé que désormais, rien n'est gagné d'avance à l'Efa. Car les médiocres seront expulsés.

Avant d’annoncer, pour bientôt, la fête des armées. Il s'agit, a-t-il expliqué, d'un moment de communion entre les populations et leurs armées. Une grande première, selon lui, en Côte d'Ivoire.

Quant au colonel Jean Christophe Mouho, il a dit sa gratitude au Chef de l'État et au gouvernement qui, dans le cadre de la loi de programmation militaire, ont offert un cadre de vie agréable, en un temps record, aux militaires au niveau de l'équipement des casernes.

N'DRI CÉLESTIN