• Accueil
  • Nos Unes
  • Economie Bleue: Festimer pour mettre en valeur les atouts maritimes de la Côte d’Ivoire

Economie Bleue: Festimer pour mettre en valeur les atouts maritimes de la Côte d’Ivoire

mardi, 13 novembre 2018 13:28
Economie Bleue: Festimer pour mettre en valeur les atouts maritimes de la Côte d’Ivoire Crédits: DR

« Si dans un passé récent, la mer n’a pas occupé la place qui lui était échue dans la politique de nos gouvernements qui se sont succédé en côte d’ivoire, aujourd’hui il faut reconnaître qu’elle est au cœur de toutes les politiques aussi bien dans ce pays que dans le monde entier », a soutenu Dr Émile Vé, enseignant-chercheur et président du Réseau d’action et de réflexion.

En effet, pour montrer l’importance de cette ressource, il organise du 30 novembre au 2 décembre, le Festival international de la mer (Festimer), à l’espace Canal au Bois de Treichville, sous la présidence du ministre de la Culture et de la Francophonie, Maurice Bandaman.

A la fois un forum économique, culturel et scientifique, cet évènement attend 20.000 participants et vise à susciter des vocations chez les Ivoiriens qui, en réalité, ne connaissent pas la mer, selon Dr Émile Vé. « Il s’agit de mettre en place un mécanisme pour voir comment créer de l’emploi à partir des activités maritimes », explique-t-il.

Pour lui, la plupart des personnes ne font uniquement allusion qu'à la pêche quand on parle de la mer. Alors qu’il y a d’autres ressources inexploitées. « La mer peut être une alternative au binôme café-cacao », souligne le conférencier.

Le Festimer aura un volet  exposition des œuvres d’art qui s’inspirent de la mer, des expositions de coquillage et aussi la promotion de la musique des peuples de la côtière du pays. Trois concerts avec des artistes de renom sont annoncés, la présence d’un village gastronomique regorgeant des fruits de mer tout comme un aquarium seront installés. Pour l’aspect scientifique, d’éminents professeurs vont mener des réflexions sur les questions liées à « l’or bleu » telles que l’érosion côtière, la pêche illicite, etc.

Au sortir de ce festival, le commissariat général compte mettre en place un fonds  dénommé « Fonds bleu ». Ce, pour soutenir toute personne intéressée par le domaine maritime.

Kamagaté Issouf
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Read 259 times Last modified on mardi, 13 novembre 2018 16:47