Eaux et Forêts : Alain Richard Donwahi tisse des relations avec la région du Grand Est de France
  • Accueil
  • Nos Unes
  • Eaux et Forêts : Alain Richard Donwahi tisse des relations avec la région du Grand Est de France

Eaux et Forêts : Alain Richard Donwahi tisse des relations avec la région du Grand Est de France

vendredi, 13 avril 2018 08:47
Eaux et Forêts : Alain Richard Donwahi tisse des relations avec la région du Grand Est de France Crédits: Ministère

Au cours de ce bref séjour, Alain Richard Dowahi a visité  l’Etablissement public local d'enseignement et de formation professionnelle agricole (Eplefpa) des Vosges, à Mirecourt et a échangé avec la filière agricole, forestière et agro-industrielle...

Eaux et Forêts : Alain Richard Donwahi tisse des relations avec la région du Grand Est de France

Le ministre des Eaux et Forêts de Côte d’Ivoire, M. Alain-Richard Donwahi,  a effectué une visite dans la  région Grand Est, à Nancy, Meurthe et Moselle et dans les Vosges (Mirecourt), les 30 et 31 mars, à l’initiative des Comité des conseillers du commerce extérieur de la France (Ccef) Lorraine et Grand Est, en association étroite avec leurs partenaires régionaux et nationaux.

Selon les la délégation du ministre ivoirien et le comité des conseillers, cette action a pour objet de rapprocher la région Grand Est et ses entreprises du continent africain, dans la perspective d’une relation renforcée : dynamisation des flux commerciaux, accords entre entreprises, écoles, universités et pôles de compétitivité, institutions (coopération décentralisée).

A son arrivée  le vendredi 30 mars dans la matinée, le ministre et sa délégation ont été accueillis par le Président de la métropole du grand Nancy, André Rossinot, qui a « salué l’action de rapprochement avec l’Afrique, illustrée par la présence à Nancy de son hôte, soutenue par la métropole ». Les deux hommes ont abordés plusieurs sujets dans le contexte de la coopération, notamment l’agroforesterie. En effet, Donwahi a déploré la destruction de la forêt par l’agriculture intensive, la culture du cacao et autres. Il a été très attentif à tous les exemples décrits lors de sa visite et annonce d’ores et déjà la venue en juin d’un vice-président de la République de Côte d'Ivoire.

Ce fut l‘occasion pour André Rossinot de présenter le dossier d’appel à manifestation d’intérêt dans le cadre du programme Investissements d’Avenir (Territoire d’innovation et de grande ambition) auquel la métropole et ses partenaires ont répondu sur le thème « Des Hommes et des Arbres, Les racines de demain ». La Côte d’Ivoire pourrait y être associée, la réhabilitation des forêts, quasiment en voie de disparition dans ce pays, étant un objectif majeur du gouvernement ivoirien, avec une progression du taux de couvert forestier à 20% voire plus à l’horizon 2030 contre à peine 11% actuellement.

Au cours de ce bref séjour, Alain Richard Dowahi a visité  l’Etablissement public local d'enseignement et de formation professionnelle agricole (Eplefpa) des Vosges, à Mirecourt et a échangé avec la filière agricole, forestière et agro-industrielle. Il a aussi pris part à une réunion économique à la Communauté du Bassin de Pompey (près de Nancy) et a finalement visité le  du Jardin botanique Jean-Marie Pelt de Villers-lès-Nancy.

Il a parcouru, avec le vice président de la métropole François Werner, et la responsable du Jardin, Mme Blandine Chenard, le Jardin botanique, notamment les serres tropicales. « Sous l’administration du rand Nancy et de l’Université de Lorraine, il recèle quelque 12 000 espèces et s’étend sur 35 ha et 2500 m2 de serres tropicales en milieu urbain. Il se positionne comme l’un des plus grands jardins botaniques de France », soutient la représentante de ce jardin. Impressionné par cet environnement, , surtout après un entretien avec un spécialiste des plantes médicinales, Alain Richard Donwahi envisage une  coopération avec le jardin botanique de Bingerville et le jardin botanique Jean-Marie Pelt de Villers-lès-Nancy.

Le ministre Donwahi a réitéré ses remerciements pour la réception chaleureuse dont il a été l’objet, confirmant la volonté de la Côte d’Ivoire à renforcer la relation déjà dense avec la France.

 

Kamaaté Issouf

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Source : Ministère

Lu 477 fois Dernière modification le vendredi, 13 avril 2018 08:58