Imprimer cette page

Diplomatie: Quatre nouveaux ambassadeurs présentent leurs lettres de créance

mardi, 19 mars 2013 00:00
Mustapha Jebari, L'ambassadeur du royaume du Maroc avec le président ivoirien Mustapha Jebari, L'ambassadeur du royaume du Maroc avec le président ivoirien

[ 19-03-2013. 11h35] Dans leurs propos, chacun des ambassadeurs a relevé la qualité exceptionnelle des relations existant entre leur pays respectif et la Côte d’Ivoire.

Diplomatie : Les nouveaux ambassadeurs de Mauritanie, du Sénégal, du Tchad et du Maroc présentent leurs lettres de créance


Les nouveaux ambassadeurs de Mauritanie, du Sénégal, du Tchad et du Maroc ont présenté leurs lettres de créance au Chef de l’État ce 18 mars 2013, au Palais de la Présidence de la République d’Abidjan-Plateau.

Selon le service de presse qui a donné l’information, il s’agit de M. Mohamed Abdellahi El Boukhary El Vilaly de Mauritanie, Abdou Lahad Sourang du Sénégal, Mahamat Abderahim Acyl du Tchad et Mustapha Jebari du royaume du Maroc.

Dans leurs propos, chacun des ambassadeurs a relevé la qualité exceptionnelle des relations existant entre leur pays respectif et la Côte d’Ivoire et pris l’engagement de travailler à leur consolidation et à leur renforcement.

Plus spécifiquement, l’ambassadeur de la République islamique de Mauritanie a souligné que la Mauritanie aspire désormais à donner une nouvelle impulsion à la coopération bilatérale entre son pays et la Côte d’Ivoire dans l’intérêt réciproque des deux pays, conformément à la volonté politique partagée au plus haut niveau.
Pour sa part, l’ambassadeur du Sénégal a indiqué que sa mission première sera de renforcer la coopération entre la Côte d’Ivoire et son pays par le développement des axes d’échanges. Car « le Sénégal et la Côte d’Ivoire sont deux pays complémentaires qui, en renforçant leur coopération économique, pourraient devenir les pays piliers de l’Afrique »
L’ambassadeur du Tchad a, quant à lui, décidé d’œuvrer à la redynamisation et à la consolidation des relations bilatérales fraternelles entre les deux pays par la relance et la promotion de la coopération économique et culturelle ainsi que par des échanges d’expertise.

Dernier diplomate à présenter ses lettres de créance, l’ambassadeur du Royaume du Maroc a indiqué avoir évoqué avec le Chef de l’État, les questions relatives au continent africain et les perspectives prometteuses de la coopération entre nos deux pays, qui ne sont en fait qu’un prolongement naturel d’une coopération déjà ancrée depuis des décennies.


Théodore Kouadio

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Lu 2551 fois Dernière modification le mardi, 19 mars 2013 12:15