• Accueil
  • Nos Unes
  • Dette due au secteur de l’électricité: Des banques privées prêtent 292 milliards de F Cfa à l’Etat

Dette due au secteur de l’électricité: Des banques privées prêtent 292 milliards de F Cfa à l’Etat

mercredi, 15 mai 2019 13:30
Dette due au secteur de l’électricité: Des banques privées prêtent 292 milliards de F Cfa à l’Etat Crédits: DR

La qualité de la signature de l’Etat s’est confirmée, hier, à travers la signature d’accords de refinancement.

L’équilibre financier du secteur de l’électricité qui a été établi en 2018 va se consolider davantage, grâce à l’appui accordé par des banques à l’Etat pour apurer sa dette envers le secteur. L’opération de refinancement porte sur un montant global de 292 milliards de FCfa en deux tranches libellées en euros et en Cfa.

La première tranche (Cfa) qui s’élève à 95 milliards a été décaissée par Nsia Banque et la Société générale de banque en Côte d’Ivoire. La seconde tranche (en euros) signée le 29 avril, à Paris, en France, porte sur un montant de 300 millions d'euros, soit 197 milliards de FCfa  et sera mobilisée par la Deutsche Bank et les cabinets conseils (Rothschild & Co, Jean-François Chauveau et Orrick).

Le ministre du Pétrole, de l’Energie et des Energies renouvelables, Cissé Abdourahmane, qui a présidé la cérémonie organisée dans le cadre de ce refinancement, a indiqué que ces appuis vont aider à apurer les soldes résiduelles dues aux producteurs  indépendants  d’électricité ( Ipp) et, in fine, faciliter d’autres investissements et maintenir l’équilibre financier du secteur de l’électricité.

Rappelant les ambitions du gouvernement pour le secteur, Abdourahmane Cissé a notamment déclaré que l’Etat veut aller plus loin, en ce qui concerne l'exportation de l'électricité vers l'extérieur. « Avec la mise en place de la ligne de refinancement, nous souhaitons, à partir de 2030, exporter de l'énergie vers la Guinée et la Sierra Leone. Si nous voulons que cela continue, nous devons avoir un secteur qui soit assaini », a-t-il mentionné.

La dette visée par l’opération de refinancement a été induite par la hausse du dollar  intervenue  en 2015. « Nous avons recherché des solutions à court terme à cette dette, mais elles n’étaient pas adaptées.  Nous avons fait appel à des bailleurs de fonds, avec la garantie de l’Etat de Côte d’Ivoire.  Nous voulons ici remercier  nos partenaires qui nous ont fait confiance ainsi que le gouvernement ivoirien », s’est réjoui Traoré Amidou, Dg de CI-Energies.

Outre les représentants des banques et de la partie Etat, étaient présents à la cérémonie, le secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre, chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat, Moussa Sanogo et le directeur général de la Cie, Amadou Bakayoko.

David Ya