• Accueil
  • Nos Unes
  • Crises survenues en Côte d’Ivoire : Des victimes du Guemon et du Tonkpi indemnisées

Crises survenues en Côte d’Ivoire : Des victimes du Guemon et du Tonkpi indemnisées

lundi, 22 avril 2019 22:18

Des victimes et ayants-droit des régions du Cavally, du Guemon et du Tonkpi ont été indemnisés, le 21 avril 2019, à Duékoué et Danané, par la ministre de la Solidarité, de la Cohésion sociale et de la Lutte contre la pauvreté, Mariatou Koné.

Il s’agit de 138 ayants-droit de personnes décédées ainsi que 16 blessés qui ont reçu des chèques d’un montant total de 140 400 000 F Cfa, soit un million de F Cfa par ayant-droit de personne décédée et 150 000 F Cfa par blessé.

« Ce sont des moments difficiles et douloureux dans la mesure où ce sont des souvenirs qui refont surface. Mais en même temps, c’est un soulagement pour la plupart des ayants-droits de victimes pour la reconnaissance et la compassion de l’État », a fait remarquer Mariatou Koné.

S'adressant aux victimes, la ministre de la Solidarité, de la Cohésion sociale et de la Lutte contre la pauvreté leur a demandé de faire attention à tout individu se faisant passer pour une personne des services de son ministère.

« Évitez les intermédiaires. Nos directions régionales ou les préfets sont à votre écoute pour éviter de vous faire gruger. Nous avons démasqué beaucoup de fraudeurs dans cette ville. Les victimes ne doivent pas remettre de l'argent aux arnaqueurs ou intermédiaires véreux », a prévenu Mariatou Koné. Avant de les inviter à dénoncer les fraudeurs qui se font passer pour des victimes en utilisant de faux papiers.

« Aidez-nous à vous aider. Ne vous laissez pas berner par des arnaqueurs », a conseillé Mariatou Koné. Aussi a-t-elle souligné que dans le cadre de ce processus, la priorité est pour le moment accordée aux victimes d'atteinte à l’intégrité physique, à savoir les ayants-droit de personnes décédées et les blessés.

Pour terminer, la ministre a exhorté les victimes et les parents de personnes décédées à être tolérants, des artisans, des ambassadeurs de paix.

Source: ministère en charge de la solidarité