• Accueil
  • Nos Unes
  • Cocody : Affrontements signalés entre policiers et étudiants. La Fesci dénonce…

Cocody : Affrontements signalés entre policiers et étudiants. La Fesci dénonce…

mercredi, 13 septembre 2017 14:48

La Fesci accuse la Police nationale d’avoir violenté des élèves et étudiants à Cocody et procédé à plusieurs arrestations. La fédération dénombre également plusieurs blessés.

Cocody: Affrontements signalés entre policiers et étudiants. La Fesci dénonce…

Les populations de Cocody aux alentours de la cité rouge, dans le quartier Saint Jean et un peu plus loin vers la cité Mermoz à quelques encablures de la maison du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci), ont été secouées par des tirs nourris de gaz lacrymogène de la part de la police, ce mardi 13 septembre 2017.

Apparemment, cette situation résulte des affrontements entre policiers et étudiants. Dans un communiqué diffusé ce mardi, la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (Fesci) interpelle le Chef de l'Etat et l'ensemble des autorités sur la situation et dénonce l’augmentation des frais d’inscription dans les lycées et collèges qu’elle a qualifié « d’abusive ». Sans toutefois donner plus de précisions.

« Depuis quelques années, les rentrées scolaires sont devenues une période de l'année où la quasi-totalité de tous les chefs d'établissements (publics et privés), à visage découvert où par le canal de certaines associations parallèles, s'adonnent à des pratiques peu recommandées, qui n'honorent pas l'école ivoirienne: escroquerie organisée et rentable », fait remarquer la Fesci.

Ce sont ces raisons, soutient le secrétaire général Assi Fulgence, qui expliquent cette levée de bouclier de la Fesci depuis le lundi 11 septembre, pour, dit-il, « attirer l'attention des autorités compétentes et du ministère de tutelle ». La Fesci demande, pour ce faire, l’interruption  des "inscriptions dans tous les établissements coupables et complices de cette pratique » au titre de l'année scolaire 2017-2018.

La Fesci accuse la Police nationale d’avoir violenté des élèves et étudiants à Cocody et procédé à plusieurs arrestations. La fédération dénombre également plusieurs blessés.

CHEICKNA D. Salif
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Read 767 times Last modified on mercredi, 13 septembre 2017 16:14