• Accueil
  • Nos Unes
  • Campagne électorale: Des violations du "code de bonne conduite" dénoncées

Campagne électorale: Des violations du "code de bonne conduite" dénoncées

mardi, 16 avril 2013 18:55

[16-04-2013. 20h00] Au regard de tous ses manquements au code de bonne conduite librement signé par les partis politiques en 2008, l’observatoire national a demandé à ces derniers et aux candidats de sensibiliser leurs partisans au respect du code.

Campagne électorale: Des violations du "code de bonne conduite" dénoncées


Destruction d’affiches, violences physiques et verbales, intimidations, utilisation des symboles et moyens de l’État. Tels sont les faits de violations du code de bonne conduite dénoncés, ce mardi 16 avril, à Abidjan-II-Plateaux, par Wodjo Traoré Fini, président de l’observatoire national de ce code.


Dans les localités de Séguéla, Man, Bouaké, Korhogo, Divo et Daloa, le National democratic institue (Ndi) a mis en place des observatoires pour réaliser un monitoring sur le bon déroulement de la campagne électorale sur la période du 2 au 15 avril.


Selon M. Wodjo, des faits de violations du code ont été observés. « A Séguéla, l’observatoire a constaté que les militants du Rassemblement des républicains (Rdr) ont empêché les autres candidats de poser leurs affiches dans le quartier Bakayoko-extension ». 


A Korhogo, précisément au nouveau quartier, il a indiqué que les affiches de la candidate du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci) aux municipales ont été détruites. Tout comme à Bouaké où les affiches  du maire sortant, M. Fanny, ont été badigeonnées d’huile de moteur.


« A Divo, le candidat Amédée Kouakou Koffi a utilisé un véhicule administratif immatriculé D40 112  pour mener sa campagne électorale », s’est-il indigné. Poursuivant, il a relevé que le candidat du Rdr aux élections régionales, a utilisé un symbole de l’État, à savoir le nom du Président de la République.


A Man, l’observatoire a constaté des propos racistes et xénophobes tenus de part et d’autres. Le candidat Sidiki Konaté l’a fait à l’endroit des communautés Dan et Wê. Et certaines populations de Man ont traité ce dernier « d’étranger, de Guinéen et d’ex-rebelle ».


Il a relevé une utilisation de la violence  verbale et morale à l’encontre des candidats indépendants à Daloa. A Abidjan, Wodjo Traoré Fini a fait remarquer que tous les « candidats encore ministres utilisent les moyens de l’État ».


Au regard de tous ses manquements au code de bonne conduite librement signé par les partis politiques en 2008, l’observatoire national a demandé à ces derniers et aux candidats de sensibiliser leurs partisans au respect du code. Également, il a recommandé à la Commission électorale indépendante (Cei) d’interpeller les candidats. Avant d’appeler les populations à avoir un comportement citoyen en allant voter massivement.



CHEICKNA D. Salif
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Read 1871 times Last modified on mardi, 16 avril 2013 19:17