• Accueil
  • Nos Unes
  • Café-Cacao: Cocoalink veut "connecter" 100.000 agriculteurs d’ici 2016

Café-Cacao: Cocoalink veut "connecter" 100.000 agriculteurs d’ici 2016

mercredi, 05 juin 2013 11:00

[05-06-2013. 11h00] De nombreux producteurs de cacao utilisent déjà des téléphones mobiles avec un réseau de téléphonie fonctionnant dans la plupart des zones de production.

Café-Cacao: Cocoalink veut "connecter" 100.000 agriculteurs d’ici 2016


Le conseil du Café-Cacao en Côte d’Ivoire a annoncé dans un communiqué diffusé ce mercredi 5 juin, la mise en œuvre prochaine d’un programme basé sur la téléphonie mobile. Dénommé « Cocoalink », ce dernier permettra de transmettre des informations aux producteurs ivoiriens de cacao possédant un téléphone portable.


Le conseil ambitionne ainsi de « connecter » 30.000 producteurs ivoiriens dès la première année du programme et 100.000 d’ici la fin du programme en 2016. Aussi, Cocoalink fournira-t-il gratuitement, chaque semaine, des messages (Sms) et des messages vocaux aux producteurs suivant le calendrier de la culture du cacao en Côte d’Ivoire.


Ces informations porteront sur les bonnes pratiques agricoles, la lutte contre les maladies et les ravageurs, une meilleure application des engrais ou encore sur des questions sociales telles que le Vih/Sida, le paludisme et l’hygiène. Ce, afin d’améliorer les revenus des producteurs et leurs conditions de vie.


Cocoalink diffusera également des messages concernant la formation en entrepreneuriat agricole. Car, des experts en cacaoculture seront également en contact avec les producteurs en vue de répondre en temps réel à leurs préoccupations.


De nombreuses communautés de cacaoculteurs se trouvent dans des régions isolées où les services de vulgarisation agricole peuvent être limités, estime Massandjé Touré-Litse, directrice générale du Conseil du Café-Cacao. C’est pourquoi, « nous sommes confiants que Cocoalink sera un puissant canal pour être en contact avec les agriculteurs. En diffusant des informations en langues locales, Cocoalink viendra compléter les initiatives du gouvernement visant à moderniser la culture du cacao », s’est-elle réjouie.



Issouf Kamagaté

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


Source: Conseil du Café-Cacao