Approvisionnement en bétail des marchés: Les acteurs de la filière rassurent
  • Accueil
  • Nos Unes
  • Approvisionnement en bétail des marchés: Les acteurs de la filière rassurent

Approvisionnement en bétail des marchés: Les acteurs de la filière rassurent

jeudi, 16 août 2018 11:13

Pour 2018, ce sont environ 100 000 têtes qui sont attendues dans le pays contre 65 000 habituellement.

Approvisionnement en bétail des marchés: Les acteurs de la filière rassurent

Les acteurs opérant dans la filière bétail en Côte d’Ivoire se veulent rassurants en ce qui concerne l’approvisionnent des marchés et le suivi des prix du bétail, en prélude à la fête de la tabaski prévue le mardi 21 août.

Pour marquer leur solidarité, hier, au parc à bétail de la commune de port-Bouët, Soumahoro Farikou, président de la Fédération nationale des acteurs du commerce de Côte d’Ivoire (Fenacci), Issiaka sawadogo, président de la Confédération des fédérations de la filière bétail viande de l’Afrique de l’ouest (Cofenabvi-Ao) et Kouadio Konan, président de la Fédération nationale des coopératives, associations et sociétés de la filière bétail et viande de Côte d’Ivoire étaient face à la presse nationale. « C’est une collaboration afin d’assurer la veille au niveau des prix et des tracasseries routières »,a déclaré Soumahoro Farikou.

C’est une occasion, explique Kouadio Konan, pour les acteurs de montrer qu’ils contribuent « à la lutte contre la vie chère ». « Nous unissons nos forces afin que les prix soient accessibles à tous les foyers, afin d’assurer un approvisionnement des marchés », a rappelé le patron des commerçants. « Nous voulons que les prix des moutons soient moins chers pour les populations », ajoute, pour sa part, Issiaka Sawadogo. Qui annonce que cette année, environ 100 000 têtes sont attendues dans le pays contre 65 000 habituellement pour une filière qui génère, durant les deux semaines encadrant la période de tabaski, entre neuf milliards et 11 milliards de FCfa. Cette rencontre se justifie par le fait que bien souvent à l’approche de cette fête, les prix des moutons flambent sur les marchés. Sans oublier les tracasseries routières et les faux frais auxquels font face les opérateurs du secteur.

À quelques jours de la tabaski, l’ambiance est déjà à la fête au parc à bétail de port-Bouët. C’est par vagues que des camions venus principalement des pays de l’hinterland déchargent le bétail sur ce site .

ANOH KOUAO

Lu 228 fois Dernière modification le jeudi, 16 août 2018 12:30