• Accueil
  • Nos Unes
  • Alassane Ouattara: "Des projets, pour mettre notre jeunesse à l’abri des rêves fous"

Alassane Ouattara: "Des projets, pour mettre notre jeunesse à l’abri des rêves fous"

vendredi, 29 juillet 2016 16:55

[29-07-2016. 17h00] La 5ème conférence au Sommet du Traité d’amitié et de coopération (Tac) entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso a été l’occasion pour le Président de la République de Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara et son homologue burkinabè  de réaffirmer le dynamisme de la coopération entre les deux pays. Et de prendre un engagement pour leur  jeunesse.

 

 

 

Alassane Ouattara: "Des projets, pour mettre notre jeunesse à l’abri des rêves fous"

La 5ème conférence au Sommet du Traité d’amitié et de coopération (Tac) entre la Côte d’Ivoire et le Burkina-Faso a été l’occasion pour le Président de la République de Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara et son homologue burkinabè  de réaffirmer le dynamisme de la coopération entre les deux pays. Et de prendre un engagement pour leur  jeunesse. « La réalisation de ces projets nous permettra d’offrir de nouvelles opportunités à nos populations et de mettre notre jeunesse à l’abri des rêves fous, de l’immigration illégale et de l’extrémisme, dont nous déplorons chaque jour les méfaits », a-t-il insisté. Ci-dessous l'intégralité de son allocution  à la cérémonie de clôture.

« Au terme des travaux du 5ème Sommet du Traité d’Amitié et de Coopération entre nos deux pays, je voudrais me réjouir de l’exceptionnelle qualité des liens séculaires, d’amitié, de fraternité et de coopération qui unissent nos deux pays et nos deux peuples.

Au cours de ce Sommet, nous avons eu l’occasion de mesurer le niveau d’exécution des engagements pris lors de la précédente session, de corriger les insuffisances et envisager une 6ème session encore plus fructueuse et porteuse de réels progrès. A l’heure du bilan, nous pouvons affirmer que notre coopération se porte bien et que les relations entre nos deux pays sont remarquables. Les résultats auxquels nous sommes parvenus démontrent la volonté et la détermination de nos deux pays d’œuvrer de concert, afin de parvenir à une coopération dynamique et mutuellement bénéfique. 

Cependant, il nous reste encore des efforts à accomplir dans bien des domaines.

A cet effet, j’invite nos Ministres à poursuivre leurs concertations régulières, en vue de conduire les Accords, les projets et les recommandations à des résultats concrets, qui impacteront positivement la vie de nos populations.

Je me félicite de notre détermination à traduire en actes les projets d’intégration en cours, dont l’un des objectifs est de doter nos pays, d’importantes infrastructures de base.

Il nous faut donc intensifier et accélérer les actions, pour la mise en œuvre et l’achèvement des projets, dont la réalisation est très attendue de nos populations. Il s’agit notamment de:  la construction de l’autoroute Yamoussoukro-Ouagadougou ; la réhabilitation du chemin de fer Abidjan-Ouagadougou-Kaya et la construction d’une nouvelle voie ferroviaire de Kaya à Tambao ; l’approvisionnement régulier du Burkina Faso en énergie électrique et en hydrocarbures par la Côte d’Ivoire ;la mise en œuvre du programme de facilitation du commerce, du transit et du transport sur le corridor Abidjan-Ouagadougou ; la lutte contre la traite transfrontalière des enfants entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso; la matérialisation des frontières ;  le processus d’évacuation du Mont Péko.

La réalisation de ces projets nous permettra d’offrir de nouvelles opportunités à nos populations et de mettre notre jeunesse à l’abri des rêves fous, de l’immigration illégale et de l’extrémisme, dont nous déplorons chaque jour les méfaits.

Dans ce cadre, il nous faut redoubler de vigilance, en encourageant nos services de sécurité à renforcer et à adapter leur coopération.

Monsieur le Président et cher frère,

Je voudrais, pour terminer, adresser mes sincères félicitations à nos deux Chefs de Gouvernement, qui ont la responsabilité d’impulser nos politiques et nos actions de développement pour le bien-être de nos populations.

Ces félicitations s’adressent également aux membres de nos deux gouvernements qui ont œuvré, chacun dans leur domaine, au suivi et à la mise en œuvre des décisions et des recommandations issues de nos consultations passées. Je les invite à redoubler d’efforts, pour qu’au prochain Sommet nos attentes soient comblées.

Je n’oublie pas nos Experts, dont le dynamisme et la disponibilité sont essentiels au dynamisme de notre Traité d’Amitié et de coopération.

Je voudrais enfin, Monsieur le Président, vous réitérer ma ferme volonté et ma détermination à œuvrer de concert avec vous, au raffermissement et à la consolidation des relations fraternelles d’amitié et de coopération que nos deux pays entretiennent.

Dans la perspective de la tenue du 6e Sommet du Traité d’Amitié et de Coopération qui se tiendra en juillet 2017 à Ouagadougou, je vous souhaite un excellent retour au sein de vos familles respectives.

Je formule, au nom du Gouvernement, du peuple ivoirien ainsi qu’en mon nom propre, des vœux de bonheur, de prospérité pour nos peuples et de succès pour nos Gouvernements.

Nous sommes soucieux de mener à bien nos projets communs de développement, pour la prospérité de nos deux pays, dans la dynamique du développement prônée par la CEDEAO et l’Union Africaine.»

Vive la coopération !
Vive le traité d’amitié et de coopération !