Imprimer cette page

"Africa digital revolution" : Le groupe Hackathor remporte le super prix de cette première édition

dimanche, 29 juillet 2018 09:39
"Africa digital revolution" : Le groupe Hackathor remporte le super prix de cette première édition Crédits: DR

Pour le directeur général de la Cie, tout comme le président du jury (Karim Sy), le défi a été relevé, illustré par la qualité des idées développées par les compétiteurs.

 "Africa digital revolution" : Le groupe Hackathor remporte le super prix de cette première édition

C’est avec grande joie que le directeur général de la Compagnie ivoirienne d’électricité, Dominique Kakou, a salué l’équipe Hackathor, super lauréat de la première édition "d’Africa digital Révolution". Ce concept, organisé par la Cie,  qui permet aux étudiants et start-up de faire valoir leurs compétences dans la recherche de solutions numériques et technologiques pour répondre aux besoins des populations, a fermé ses portes le samedi 28 juillet, sous l’égide du Premier ministre représenté par le ministre de la Promotion de la Jeunesse et de l'Emploi des Jeunes, Touré Mamadou.

A travers les trois thématiques (L’intelligence artificielle ; Trafic management ; Blockchain) choisies pour la compétition des 12 groupes, l’équipe Hackathor a remporté le prix du meilleur Blockchain. Elle a proposé un projet visant à sécuriser les recettes de l'Etat dans le cadre du processus de dédouanement des véhicules Tout en garantissant l'intégrité du montant des taxes à payer. L'équipe Health-IA a remporté le prix de l’intelligence artificielle en créant une plateforme d’analyse des frottis sanguins pour la détection du cancer du sang. Ce, afin de réduire les temps d'analyses médicales et améliorer l'efficacité des médecins. Le prix du Trafic management est revenu au groupe Authentic Dev qui propose une pour optimiser le temps de trajet en bus et déclarer des incidents. Il faut aussi souligner qu’un prix de la catégorie Start-up été raflé par Smart Trafic light. Chacun des lauréats a reçu un chèque de deux (2) millions Fcfa en plus de la somme d’un millions que le ministre Touré Mamadou, au nom du Premier ministre, à remis à tous les groupes en compétition. Le groupe Hackahtor a lui empoché un chèque de trois (3) millions Fcfa pour le super prix de cette première édition « d’Africa digital revolution ». «Notre projet consistait à faire un suivi du dédouanement des véhicules, depuis le port jusqu’au paiement des vignettes et autres taxes, dans le but d’éviter la fraude », a expliqué Jean Danielle Djiké, porte parole du groupe.

Pour le directeur général de la Cie, tout comme le président du jury (Karim Sy), le défi a été relevé, illustré par la qualité des idées développées par les compétiteurs. Le premier cité souligne que c’est une satisfaction de voir que ces jeunes peuvent apporter des solutions qui s’opposent à nos cités et à chacun d’entre nous. Dominique Kakou a rassuré que sa compagnie va accompagner le super lauréat en terme d’incubation de sorte à ce qu’il puisse développer jusqu’au bout son idée. « Les technologies de l'information, vecteur de progrès économique et social, jouent un rôle de plus en plus essentiel dans le développement de tous les secteurs d’activité. Nous sommes à l'ère de l'innovation où ce qui change tout, c'est seulement une idée, juste une idée géniale », a-t-il affirmé à la cérémonie de clôture.

« Le contenu de la compétition, la qualité des sujets qui ont été présentés rentrent  dans la droite ligne de ce que le Chef de l’Etat ambitionne pour le pays », a indiqué le ministre de la Promotion, de la Jeunesse et de l'Emploi des Jeunes. Il a remercié la Compagnie ivoirienne d’électricité (Cie), qui, pour lui, démontre encore une fois qu’elle est une entreprise citoyenne. « Il ne faudrait pas que les projets présentés par ces jeunes ne s’arrêtent pas, il faut qu’ils puissent nous servir surtout le ministère de la jeunesse, à travers  l’Agence emploi jeune, au niveau de la Cie et tous les autres partenaires. Ce, afin que le rêve de ces jeunes se transforment en réalité», a-t-il fait remarquer. Le ministre Touré Mamadou a également évoqué une réunion technique avec le ministère de l’Economie numérique et de la Poste pour voir la contribution à apporter à ces jeunes.

Kamagaté Issouf

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Lu 367 fois Dernière modification le dimanche, 29 juillet 2018 10:18