• Accueil
  • Nos Unes
  • Aboisso: Dix ans de prison ferme pour le policier convoyeur de drogue

Aboisso: Dix ans de prison ferme pour le policier convoyeur de drogue

vendredi, 17 mai 2019 16:35
Une vue de la drogue que transportait l'adjudant de police. Une vue de la drogue que transportait l'adjudant de police. Crédits: DR

Le tribunal d’Aboisso, en son audience correctionnelle du jeudi 16 mai, a condamné l’adjudant de police Traoré Bamory, né le 10 mai 1972, à Adiaké, technicien à la police scientifique à Abidjan, à 10 ans de prison ferme assortie d’une amende de cinq millions de francs Cfa, et de cinq ans d’interdiction de paraître sur le territoire national en dehors de sa région de naissance.

Quant à son complice, Joseph Miah Gnoa  Kpolley, 34 ans, pêcheur à Assinie, il a écopé de cinq ans de prison pour complicité. Le sous-officier de police, qui totalise 25 ans de service, et son complice étaient poursuivis pour transport, complicité de transport illicite de drogues (cannabis) en vue de la vente.

A la barre , tentant de se disculper, le prévenu  a affirmé qu’il ne connaissait pas la nature des colis qu’il transportait et qu’il voulait rendre service à un ami, un certain Ben. « Je vous jure que je ne connaissais pas la nature des colis. J’ai déjà transporté des vêtements et des chaussures pour mon ami. Je n’ai pas d’intérêt dedans. C’est lui qui paie le carburant et je transporte sa marchandise avec quittance, » s’est-il défendu. Il a ajouté qu’il en était à son deuxième voyage le même jour, quand les agents des douanes l’ont mis aux arrêts.

Cependant les propos de son complice Kpolley vont le contredire. Il a révélé que l’adjudant  était à son quatrième voyage du genre avec le même véhicule et qu’il a refusé d’obtempérer lorsque les douaniers ont sifflé.

L’adjudant Traoré Bamory a été interpellé dans la nuit du 8 au 9 mai, entre Grand-Bassam et Bonoua, à la suite d’une course-poursuite,  par des agents des douanes de la direction régionale d’Aboisso, alors qu’il transportait plus d’une tonne de drogue (du cannabis) dans un véhicule de police en direction d’Abidjan, rappelle-t-on.

(AIP)