Utilisation des Tic : L'émergence des radios rurales et locales en côte d’ivoire

jeudi, 15 janvier 2015 11:54

Pour faciliter la communication entre les coordonnateurs des réseaux ruraux, entre eux et leurs partenaires du Sud et du Nord, il a été mis à la disposition de ceux-ci des équipements informatiques connectés à Internet. Ces équipements comportent un certain nombre de périphériques dont des graveurs Cd.

Utilisation des Tic : L'émergence des radios rurales et locales en côte d’ivoire

La Côte d’Ivoire a initié depuis 1980 la promotion de radios rurales locales. Le Centre Interafricain d'Etudes en Radio Rurale de Ouagadougou (Cierro) a contribué à l’émergence de ces radios. Mais surtout développé en milieu rural l’utilisation des nouvelles technologies de l’information et de communication (Tic).

 

Au début des années 80, la réflexion autour de l'action de la radio rurale a conclu à la nécessité de remettre en question les méthodes d'approche du monde rural expérimentées jusque là et de rechercher de nouvelles voies pour l'établissement d'une meilleure communication.

 

Cette expérience a débuté il y a à peine deux ans. Elle est menée avec le concours de l'Agence de la Francophonie.

 

La mission confiée au Cierro dans le cadre de la mise en œuvre du projet consiste à assurer : La coordination technique, la formation et le dépannage à distance, l'animation du réseau, la gestion de la banque de programmes.

 

La gestion d'un site Internet en radio rurale et locale et communication pour le développement. Pour conduire ce projet, il a été mis en place un centre dénommé « centre audionumérique », avec un personnel de trois employés.

 

Réseau des radios rurales

 

Pour faciliter la communication entre les coordonnateurs des réseaux ruraux, entre eux et leurs partenaires du Sud et du Nord, il a été mis à la disposition de ceux-ci des équipements informatiques connectés à Internet. Ces équipements comportent un certain nombre de périphériques dont des graveurs Cd.

 

Cette activité a contribué à améliorer énormément la communication entre les coordonnateurs nationaux et les radios locales en raison de l'instantanéité et la continuité du flux de l'information et de l'extension des sources d'information.

 

La réussite de cette activité a été favorisée par la qualité des opérations de formation réalisée et la bonne disponibilité des apprenants. Cette réussite est due aussi au fait que les coordonnateurs exercent dans les capitales et que les problèmes de liaison téléphonique et d'énergie y sont considérablement atténués.

 

Centres ruraux multimédia

 

Cette activité vise à améliorer les programmes diffusés par les radios rurales et locales en leur permettant d'échanger des informations par courrier électronique entre stations et de consulter des sites Internet utiles pour la confection des programmes d'une part, et d'autre part à mettre à la disposition de la collectivité des nouveaux services d'information, notamment par le biais de la messagerie électronique.

 

Pour y parvenir des radios rurales locales de Côte d’Ivoire ont été dotées d'équipements informatiques  puis des utilisateurs formés dans chaque station équipée. Ceux-ci ont été  formés au Cierro.

 

Ainsi, les équipements ont permis de disposer des informations à partir des sites (syfia.com) pour enrichir le contenu de programmes spécialisés, de favoriser l'accès à la connexion Internet à d'autres usagers de la communauté (ONG, groupements professionnels, centres de santé, etc. ) et l'ouverture des services de messagerie électronique à des utilisateurs individuels. Il y a eu également des échanges de courriers entre radios d'un même pays ou de pays différents.

 

Il faut noter cependant qu'il existe des problèmes qui freinent l'exploitation rationnelle de cet outil de communication. Ils sont liés à la faiblesse des systèmes téléphoniques nationaux, à l'instabilité de la fourniture du courant électrique, à la localisation de l'ordinateur dans le bureau du chef de station.

 

Archivage et échange de fichiers sonores

 

Cette activité consiste à mettre à la disposition des membres du réseau un système informatique d'archivage et d'échange de fichiers sonores grâce à la production d'un bulletin électronique sur l'actualité de la production des radios, les expériences novatrices de production, les contenus des grilles de programmes.

 

Les radios peuvent aussi avoir accès à la banque de programmes où sont archivés et codifiés les contenus déposés. Cette activité consiste aussi à initier des opérations de coproduction entre les membres du réseau et à mettre en place un site Internet permettant l'échange de fichiers sonores.

Dans le cadre de la mise en œuvre de cette activité, un catalogue intitulé Réseau Africain des Radios Rurales et Locales est publié périodiquement. Le numéro deux du catalogue est publié depuis le mois d'octobre dernier.

Il est mis à la disposition des membres du réseau et des partenaires du Cierro. Le catalogue donne des informations diverses sur les activités du centre audionumérique et des radios rurales et locales membres du réseau.

Une banque des programmes a également été réalisée. Elle compte à ce jour plus de 250 programmes émanant essentiellement des radios rurales locales. Les émissions sont répertoriées par langue, typologie, genre, support, public-cible, pays d'origine et organisme producteur. Un court résumé du contenu en langue française est disponible. Le catalogue publié renferme tous ces éléments.

Arsène Kanga

Correspondant

 

Read 1156 times Last modified on jeudi, 15 janvier 2015 12:05