Tests nucléaires : Renforcer les liens autour du contrôle des pour la paix et le développement

dimanche, 02 juillet 2017 12:42
Tests nucléaires : Renforcer les liens autour du contrôle des pour la paix et le développement Tests nucléaires : Renforcer les liens autour du contrôle des pour la paix et le développement Crédits: C.A

La sixième conférence sur la science et la technologie de l’Organisation du Traité d'interdiction complète des essais nucléaires (CTBTO) s’est tenue fin juin à Vienne en Autriche avec la participation d’un millier de chercheurs et experts du domaine des sciences de l’environnement et atomique et des décideurs politiques venus de plus de 120 pays.

La conférence qui se déroule au Hofburg Palace de Vienne a pour objectif d’élargir la communauté scientifique engagée dans le contrôle de l'interdiction des tests, y compris chez les jeunes scientifiques, promouvoir l'application scientifique plus large des données utilisées pour la vérification des interdictions d'essais, améliorer l'échange de connaissances et d'idées entre le CTBTO et la communauté scientifique élargie et présenter à la communauté scientifique les besoins de surveillance et de vérification des tests nucléaires.

Les expositions nucléaires à travers le monde constituent une grande menace à la sécurité, la paix et au développement des Etats. A l’ouverture de la conférence, le mardi 27 juin dernier, les intervenants sont revenus sur ces menaces néfastes pour la vie humaine.

Le Secrétaire Exécutif de la CTBTO, Dr Lassina Zerbo a rappelé les efforts que déploient son organisation en matière de surveillance et de vérification des tests nucléaires. Il a laissé entendre que ces efforts ont été couronnés de succès palpables en matière de régime de vérification scientifique. « La performance du Système international de surveillance dépasse déjà toutes les attentes avec 92 % d'achèvement. Une preuve de son efficacité est venue avec chacun des cinq essais nucléaires menés par la Corée du Nord, y compris les deux tests effectués l'année dernière », a affirmé Lassina Zerbo. «Dans chaque cas, nous avons détecté et transmis des données fiables et vérifiables aux États en temps quasi réel et nous avons fourni des séances d'information dans les heures qui ont suivi les événements », a t-il précisé. Il a ajouté que les États membres de CTBTO bénéficient également des applications civiles et scientifiques des données IMS.

Selon Dr Zerbo, la communauté scientifique ne doit pas dormir sur ses lauriers ni baisser les bras car il reste d’énormes défis mondiaux à relever. « Nous devons nous concentrer sur l'avancement de nos objectifs communs en science et technologie afin d'accroître la confiance et la compréhension mutuelle. La collaboration scientifique est essentielle à la réalisation d'un monde exempt de la menace nucléaire. Il est également essentiel de progresser sur d'autres défis mondiaux, tels que la réduction et l'atténuation des risques de catastrophe, les changements climatiques et le développement durable », a affirmé Dr Zerbo.

« Les progrès que nous réalisons sur la mise en œuvre du CTBT, tant sur le plan scientifique que diplomatique, contribueront aux efforts mondiaux visant à rendre le monde plus sûr, plus sûr et plus prospère », a-t-il souligné.

De son côté, la Princesse Sumaya Bint El Hassan, Présidente de la Société scientifique royale de Jordanie a également salué les efforts de la CTBTO en matière de sécurité des hommes et pour un monde débarrassé d'explosions nucléaires.

« CTBTO veille à ce que l'innovation soit déployée pour la vérification et la surveillance afin que nous nous sentions tous plus en sécurité », a affirmé princesse Sumaya de Jordanie

A Vienne, les échanges autour des nombreuses présentations orales et expositions thématiques et interactives vont porter sur les technologies et innovations en matière de surveillance des explosions nucléaires à travers le monde et les différentes solutions aux différents défis liés aux tests nucléaires. Les discussions aborderont également les questions liées aux risques de catastrophe, aux changements climatiques et au développement durable. C’est pourquoi le Secrétaire Exécutif de la CTBTO, Dr Lassina Zerbo a souhaité que les efforts s’oriente vers une science collaborative pour la paix et le développement.

Christophe Assogba

Correspondance particulière

 

Read 945 times Last modified on dimanche, 02 juillet 2017 13:28