Innovation technologique : La Côte d’Ivoire remporte un prix au Kenya

Innovation technologique : La Côte d’Ivoire remporte un prix au Kenya

vendredi, 18 décembre 2015 13:25

L’inventeur a mis au point depuis quelques années une technologie utilisant les tiges et les troncs de bananiers pour faire des fibres et produire des mèches de cheveux, des chaussures et des tableaux. A partir de cette invention, l’entreprise Fiwé a innové en fabricant des sacs à partir des fibres de bananiers.

La Côte d’Ivoire vient d’être honorée à Nairobi au Kenya en  remportant un prix dédié à l’innovation technologique. Ce trophée a officiellement été présenté à la presse le mercredi 16 décembre dernier dans les locaux du Centre de démonstration et de promotion de technologies ( Cdt),  situé à Biétry.  Ce prix est le fruit d’une parfaite collaboration entre N’Da Yves, un jeune inventeur ivoirien, sous l’incubateur du Cdt et l’entreprise Fiwé dirigée par Raphiat Soulé Sombo, de nationalité ivoirienne.

L’inventeur a mis au point depuis quelques années une technologie utilisant les tiges et les troncs de bananiers pour faire des fibres et produire des mèches de cheveux, des chaussures et des tableaux. A partir de cette invention, l’entreprise Fiwé a innové en fabricant des sacs à partir des fibres de bananiers. C’est cette innovation qui été présenté pour la première fois au concours panafricain dédié aux startups intitulé « African Sme champion awards » les 17 et 18 novembre 2015 dans la capitale kényane.

« Ces sacs sont recyclables et biodégradables et pourraient être une réponse à la gestion de l’environnement notamment l’épineux problème des déchets  plastiques »,  s’est réjoui Méité Adama Bassessé, Dg du Cdt, dont le centre a accompagné le projet. Selon lui, le Cdt a pour mission de communiquer, de promouvoir et vulgariser toutes les innovations technologiques pour le développement industriel.

Raphiat Soulé Sombo a précisé que ce forum est une lucarne pour la libération du potentiel des Pme en Afrique ainsi que la question liée à leur financement.

 Tra Bi irié Emmanuel, directeur de l’innovation et de la recherche industrielle au ministère de l’Industrie et des Mines a salué cette innovation basée sur la valorisation des matières premières locales avant d’encourager la collaboration entre l’invention et l’entreprise.

Pour terminer, les invités ont assisté à une démonstration de la défibreuse de tronc de bananier.

ALFRED KOUAME

CORRESPONDANT

Lu 2315 fois Dernière modification le vendredi, 18 décembre 2015 13:58