Informatique: Le premier logiciel de gestion universel mis au point par un ivoirien

Informatique: Le premier logiciel de gestion universel mis au point par un ivoirien

mardi, 05 mai 2015 16:59
 Le premier logiciel de gestion universel mis au point par un ivoirien Le premier logiciel de gestion universel mis au point par un ivoirien Crédits: Alfred Kouamé

Selon son concepteur, cette invention est une révolution informatique pour trois raisons : la première c’est que ce logiciel est préinstallé pour une informatisation systématique. Ainsi, sur les terminaux,  Nexpro Ubs se présente comme le logiciel de première intention qui permet de réaliser une informatisation systématique généralisée.

Informatique: Le premier logiciel de gestion universel  mis au point par un ivoirien

« Imaginez un excellent logiciel, un seul, qui peut être utilisé par toute entreprise ou organisation pour automatiser sans délai toutes les activités sans limitation de nombre. Imaginez que ce logiciel est peut-être le moins cher au monde, qu’il se trouve directement sur internet, ou qu’il est préinstallé sur les ordinateurs, ou disponible dans les magasins à travers le monde et sans être un spécialiste en informatique, quiconque peut l’utiliser et obtenir des résultats immédiats ».  C’est en ces termes que  Coulibaly Pierre Djibril,  inventeur du logiciel de gestion dénommé Nexpro Ubs présente son œuvre.

Ce logiciel comporte un tableau de bord pour piloter et structurer en domaines, dossiers et documents. Chaque gestion est pilotée en tableau de bord avec des axes multiples. Ce tableau de bord donne une vue panoramique à critères multiples. Il comprend des agendas, des images, des liens, des graphiques et une banque d’états très fournie et personnalisable. Telles sont en substance,  les fonctions et les tâches intégrées dans ce logiciel de gestion universel. Qui est aussi présenté comme premier logiciel de gestion informatisée à réinstaller sur tous les terminaux/réseaux afin de réaliser toute gestion à volonté. Le système peut être installé sur les ordinateurs de bureau, le téléphone portable, la tablette, le smartphone et l’ordinateur portable.

Selon son concepteur, cette invention est une révolution informatique pour trois raisons : la première c’est que ce logiciel est préinstallé pour une informatisation systématique. Ainsi, sur les terminaux,  Nexpro Ubs se présente comme le logiciel de première intention qui permet de réaliser une informatisation systématique généralisée. Deuxièmement, toute activité peut bénéficier désormais d’une informatisation minimale salutaire, avec le même logiciel par l’utilisateur final. De ce fait, Nexpro Ubs est qualité de « tout-en-un » pour une informatisation totale. A ce niveau, il donne à son utilisateur la possibilité de gérer plusieurs fonctions de son entreprise (stock, gestion des ressources humaines, budget, archives, facturation courrier. « Une entreprise ou une administration peut mettre Nexpro Ubs à la disposition de ses différents départements dans lesquels chaque utilisateur pourra accéder aux fonctions (Grh, santé, budget, facturation…) dont il a en charge la gestion », explique l’inventeur. Par ailleurs, ajoute-t-il, ce logiciel peut être appliqué comme un logiciel « A tout faire ». Dans ce cas, une entreprise ou une administration peut l’utiliser pour gérer ses diverses activités, avec plusieurs utilisateurs qui collaborent ou s’ignorent. 

 La troisième dimension est que cette invention, est accessible à tous, plus simple, plus rapide, plus ouvert, plus économique. Il s’adapte à son utilisateur pour obtenir des résultats immédiats.

Au total,  Nexpro ubs, première application de la nouvelle méthodologie, est désormais le premier logiciel de gestion universel, conformément à la définition du brevet d’invention. Il permet de réaliser trois progrès importants. C’est un logiciel « Tout-en-un », « multiple », « A-tout-faire », adressé à l’utilisateur final à l’exemple de Word, Excel ou internet. Nexpro est aussi utilisé par tous, en toute occasion et de diverses manières pour satisfaire tous les besoins de gestion informatisée, sans limitation.

 Il aurait fallu plusieurs années de recherche pour permettre à Coulibaly Pierre Djibril de créer une nouvelle méthodologie de conception de logiciel de gestion basée sur les « habitudes communes de gestion ». Cette méthodologie à la conception des logiciels « universels »

Cette invention a convaincu l’Organisation africaine de la propriété intellectuelle (Oapi) qui a alors attribué le brevet d’invention sur le « précédé de conception de logiciels informatiques de gestion universels ». Délivré en 2011 sous le numéro 15165 du 20 mars 2010 à son auteur.

Mais,  c’est le 13 septembre 2012, à  l’occasion de la célébration de la 13ème journée africaine de la technologie et propriété intellectuelle à l’Hôtel du district d’Abidjan-Plateau qu’a eu lieu la présentation officielle de Nexpro Ubs et de son brevet d’invention aux autorités ivoiriennes.

Coulibaly Pierre Djibril est ingénieur informaticien de formation. Avant de créer  Nexat informatique dont il est actuellement le directeur général, il avait travaillé dans plusieurs entreprises (Sir, Cie, Sodeci, Sophia). Il est  aujourd’hui, ambassadeur de la paix (Upf), par ailleurs,  vice-président de la Fédération des inventeurs et innovateurs de Côte d’Ivoire et chevalier de l’ordre national de Côte d’Ivoire.

ALFRED KOUAME

Correspondant

 

 

 

COULIBALY PIERRE DJIBRIL (concepteur du Nexpro Ubs)

« Ce logiciel de gestion est capable de donner une réponse immédiate à chaque besoin de gestion sans limitation ».

A l’occasion de journée mondiale de la propriété intellectuelle célébrée le dimanche 26 avril 2015, Coulibaly Pierre Djibril a mis en exergue  l’utilité et les enjeux de la vulgarisation de Nexpro Ubs qu’il a créé en 2011.

Quelle est la spécificité de Nexpro Ubs dans le domaine informatique ?

Il faut dire que c’est le 1er logiciel de gestion universel parce que j’ai un brevet d’invention concernant une méthode de conception de gestion universelle. Sa spécificité existe à plusieurs niveaux.

D’abord, c’est un logiciel de gestion qui est capable de donner une réponse immédiate à chaque besoin de gestion sans limitation. Les autres logiciels qui existaient avant mon invention donnent des besoins connus d’avance. En outre, ce logiciel est préinstallé sur la machine et on peut l’utiliser chaque fois qu’on exprime le besoin, alors que les autres le font lorsque le besoin se présente. Ensuite, vous savez que l’informatisation des activités d’une administration est  pilotée de façon centralisée par un ou plusieurs organes de l’entreprise. Alors que Nexpro Ubs a la vocation d’être mis à la disposition de chaque agent qui l’utilise à volonté pour informatiser les activités. Pour tout le reste, Nexpro Ubs  est capable de faire comme les autres c’est-à-dire traiter les sujets pointus avec des outils multimédia en individuel ou en collaboration.

Par ailleurs, ce logiciel est lié au brevet d’invention. Elle permet aux entreprises d’avoir un logiciel de gestion universel pour elle-même.  Pour les équipes informatiques dans les entreprises, il peut être le logiciel de première main installée à la journée pour répondre aux besoins du client au lieu de faire plusieurs semaines de développement.

Comment ce logiciel a-t-il été accueilli par les usagers. Avez-vous leurs  réactions ?

L’invention se porte bien. Mais,  entre la découverte et la vulgarisation du produit, il y a du travail à faire pour le rendre accessible au public. Et c’est ce que nous sommes en train de faire. En effet, depuis 2013, nous avons élaboré un business plan avec l’aide de l’Institut ivoirien de l’entreprise ( Inie). On attend que ce plan soit financé à hauteur de 45 millions de FCFA. Mais attendant l’aboutissement de ce projet, nous nous sommes résolus à vulgariser Nexpro Ubs avec nos maigres moyens. Ce qui fait que les choses vont lentement. Pour l’heure, nous avons constitué une équipe et mis en place les outils nécessaires pour accueillir la clientèle.  Je peux dire que nous sommes prêts à réussir ce pari au niveau d’Abidjan. C’est ce qui explique notre présence à la foire des Technologies de l’information et de la communication (Tic) et de l’électronique d’Abidjan-Plateau.

Par ailleurs, des opérateurs de l’Afrique, de l’Amérique et de l’Europe ont apprécié notre logiciel.

Concrètement,  comment ce logiciel est utilisé dans les activités  au quotidien.

Concernant par exemple l’agriculture, si un opérateur utilise ce logiciel, il peut l’aider  dans l’organisation de son calendrier agricole et même de toute la chaine de production, puisque, faut-il le   rappeler,  Nexpro Ubs est un outil d’aide à la prise de décision. Le choix des semences, l’itinéraire agricole, l’offre du marché, les circuits de distribution.

Soyez plus explicite.

Je voudrais encore donner l’exemple d’une école privée de Koumassi qui utilise ce logiciel. Pendant 6 années, cette école renouvelle à plus de 80% son effectif. C’est-à-dire que la direction n’avait pas instauré une politique pour inciter les anciens élèves à revenir s’inscrire dans cette école. Sur cette période, il a également été remarqué qu’il y avait plus de fille que de garçons qui fréquent cet établissement. Le logiciel a permis aux responsables de se rendre compte de certaines réalités de leur établissement. Ils ont donc pris de nouvelles décisions en s’appuyant sur les données réelles et cet établissement se porte mieux aujourd’hui.

Pour vulgariser votre invention, vous avez créé une entreprise que vous dirigez vous-mêmes.  Combien d’emplois avez-vous créé ?

Nous existons en tant qu’entreprise depuis 2003. Mais c’est en 2010 que nous l’avons consacrée à promouvoir Nexpro Ubs . C’est en ce moment que  6 emplois permanents ont été créés. Avec la phase de commercialisation en cours, il est prévu 20 à 40 emplois indirects dans les tout prochains jours.

Quelles sont les solutions mises en place pour vulgariser votre invention ?

Pour vulgariser nexpro ubs, il faut jumeler les techniques habituelles des logiciels conventionnels et celles des produits de consommation courante. C’est-à-dire une communication de proximité portant sur des axes multiples pour créer un besoin et le satisfaire. Je pense que nexpro Ubs a aujourd’hui une existence réelle sur internet, dans les médias et dans les milieux scientifiques grâce aux actions répétées avec la fédération des inventeurs et innovateurs de Côte d’Ivoire, auprès des institutions de la république, sur des réseaux sociaux, avec  le site web dédié sans oublier la participation à plusieurs activités de promotion des inventions et innovations.

Quels sont les enjeux de la promotion ce logiciel ?

Les enjeux sont de trois ordres :

Au niveau de l’intérêt technologique, il faut noter que Nexpro Ubs  règle durablement le problème des délais de la réponse aux demandes d’informatisation. En effet, un informaticien peut à la journée offrir avec ce logiciel une solution immédiatement satisfaisante. Les professionnels qui le désirent, disposent de la méthodologie pour réaliser leurs différentes entreprises des logiciels uniques capables de satisfaire tous les besoins d’informatisation des activités de l’entreprise. Ainsi, l’informatisation n’est plus seulement une affaire d’informaticien, tout le monde peut réaliser dans Nexpro ubs sa propre gestion.  

Sur le plan socioculturel, le produit  bien que venant de l’Afrique n’est pas seulement pour les africains. Au contraire, il doit intéresser l’humanité toute entière dans un domaine généralement occupé par les pays industrialisés. C’est donc un pas de géant d’Afrique pour l’humanité.

Enfin, il y a un intérêt économique. La cherté de l’informatisation et le besoin de s’adresser à des informaticiens limitent fortement la capacité des entreprises moyennes, des commerces et des particuliers à bénéficier de logiciels de gestion. Nexpro Ubs règle ce problème pour la majorité, car c’est un outil facile, accessible à tous. Cela participe à la bonne santé des entreprises africaines et des pays en développement. Il peut être utilisé en de centaines de milliers d’exemplaires en Afrique et à travers le monde entier.

 

Vous avez représenté la Côte d’Ivoire au plan international où vous  avez été distingué en remportant des prix. Peut-on avoir une idée.

A chacun de mes distinctions, était associé le nom de la Côte d’Ivoire. C’est une grande fierté pour moi. C’est pourquoi je reste toujours en contact avec las autorités ivoiriennes et leur rends hommage. D’abord, l’Organisation ivoirienne de la propriété intellectuelle (Oipi) qui m’a soutenu pour l’obtention du brevet d’invention en 2011. Ensuite j’ai été décoré en 2012 dans l’ordre national de Côte d’Ivoire.

Nous avons participé à la deuxième édition du carrefour international de l’innovation (Cinc 2013) à Cotonou en mars 2013. Nous avons reçu le prix de la meilleure innovation tertiaire. En avril 2013, Nexpro Ubs a obtenu le prix Unesco Kalinga. Il y a aussi le prix international de la qualité de Genève. C’était en septembre 2013 en Suisse où nous avons été invités à la 14ème Convention annuelle du Business initiative directory. C’est le prix international gold star award for quality.  Ensuite,  il y a la médaille  d’argent dans la catégorie informatique lors du 42ème salon international des inventions de Genève en avril 2014. Nexpro  Ubs a été nominé aux Titans bulding nations awards à Accra en obtenant les prix Country winner pour la Côte d’Ivoire et Regional winner pour l’Afrique de l’ouest en septembre 2014. Sas oublié le prix ivoirien du patronat organisé en octobre 2014 lors de la conférence générale des entreprises de Côte d’Ivoire et le ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique. Egalement en octobre dernier nous avons été vice-champion d’Afrique lors des titans Bulding nations dans les Tic

Les inventeurs ivoiriens ont créé la Fédération des inventeurs et innovateurs de Côte d’Ivoire ( FEDINCI) dont vous êtes le vice-président. Comment cette organisation se porte-t-elle aujourd’hui ?

Elle se porte bien. Nous nous soutenons mutuellement. Vous savez, comme je l’ai souligné toute à l’heure, l’Etat nous soutient pour l’obtention des brevets de nos inventions. Mais,  après il est difficile pour l’inventeur de vulgariser  et  commercialiser son œuvre . C’est à ce niveau que se trouve la plus grosse difficulté.    Les démarches que nous avons effectuées auprès des autorités compétentes n’ont pas encore donné les résultats escomptés. De ce fait, aujourd’hui, chaque inventeur tente de mettre sur le marché ce qu’il a trouvé avec des moyens modiques. C’est à ce niveau que la fédération joue le rôle e conseil et d’assistance. Ceux qui ont de l’expérience encadrent les plus jeunes qui viennent d’arriver.

Quels sont les produits des inventeurs ivoiriens  qui sont actuellement sur le marché.

Je commence par moi-même avec Nexpro Ubs. Il y aussi un antiseptique vendu dans les pharmacies, le support de gaz butane, les produits pour les soins capillaires, les chaussures et des sacs confectionnés avec les tiges et tronc de bananiers. Les produits sont variés et touchent beaucoup de secteurs d’activités. Mais,  comme je l’ai dit, c’est parfois encore à l’état artisanal. Ils n’ont pas encore eu les moyens de produire en masse pour satisfaire la clientèle et surtout vulgariser ces technologies et les transférer aux  populations

Qu’est-ce que les inventeurs attendent concrètement de l’Etat ?

Ce sont des appuis financiers. Les projets que nous avons nécessitent  parfois d’importants financements. Il se trouve  malheureusement  que les détenteurs de ces projets n’ont pas ces moyens de le faire.

Nous nous tournons aussi vers les PME, PMI, les particuliers, les administrations publiques et privées, les opérateurs économiques, les bonnes volontés. Nous avons besoin de leurs appuis pour vulgariser les fruits de nos recherches.

INTERVIEW REALISEE PAR

ALFRED KOUAME

 

 

 

Lu 6228 fois Dernière modification le mardi, 05 mai 2015 17:05