Exploitation de bauxite : Le projet Lizetta pour doper le Moronou

mercredi, 04 mai 2016 15:36

En effet, a-t-il précisé, «depuis l'identification de ce potentiel minéralier, la société LEA a élaboré par le canal des experts du Groupe Norda Stelo et du cabinet Ernst & Young, à qui je rends un hommage appuyé au passage, une étude de faisabilité technique et financière en vue de l'exploitation de l'important gisement  de bauxite».

 

Exploitation de bauxite : Le projet Lizetta pour doper le Moronou


Une exploitation intégrée d’une mine de bauxite associée à une usine de calcination de bauxite dans le département de Bongouanou en vue d’une création de richesse durable et partagée. C’est le sens premier du projet Lizetta, présenté par Michel Bictogo, Présidnt du Conseil d’adminisration de la société Lagune exploitation Afrique (Lea). Lors de l’examen technique du rapport de l’étude d’impact environnemental et social par une commission interministérielle dirigée par l’Agence National de l’Environnement (Ande), à Abidjan-Cocody.

S’inscrivant dans le cadre du projet d'exploitation des gisements de bauxite de Bénéné 1 et 2, Elinzoué, Agbossou, N'Guinou et Afféré 1 & 2 de l’Ande, cette séance de travail a vu la participation des autorités politiques, administratives, religieuses, coutumières, les représentants des mutuelles de développement local. De Bngouanou et Andé.

M. Bictogo Michel a fait savoir que la région du Moronou et plus particulièrement le département de Bongouanou va bientôt abriter un important projet qui créera des opportunités d'emplois et contribuera au développement économique du Moronou(8 milliards Fcfa d’investissement, conformement au code mi nier). L'homme d'affaires a confié ce projet aux populations  hôtes de Bongouanou, «car la société ''Lagune Exploration Afrique (Lea) a besoin de votre confiance et de votre soutien pour le faire aboutir dans ses différentes phases de développement».

Pour lui, si la cérémonie de ce jour a lieu, «nous la devons avant tout à SEM Alassane Ouattara, Président de la République et au Gouvernement, qui ont bien voulu attribuer à la société Lea le permis de recherche n° 303 portant sur les gisements de bauxite des plateaux de Bénéné 1 et 2, Elizoué, Agbossou, N'Guinou et Afféré 1 & 2 sis dans le Département de Bongouanou».

Il a, par ailleurs, révélé que la société Lea, première compagnie ivoirienne dans la bauxite, est une société de recherche minière de droit ivoirien au capital de 100.000.000 Fcfa.

A l'en croire, le projet, qui a nécessité à ce jour la mobilisation de plus de 1,5 milliards de francs Cfa d'investissements après l'identification des ressources de bauxite estimées à plus de 18 millions de tonnes avec une teneur de 46% d'alumine sur la plateau de BENENE qui pourrait être portées à lui seul à environ 20 millions de tonnes. Lagune Exploration Afrique vise à démarrer l'exploitation effective de cette ressource minière en s'assurant de toutes les garanties environnementales tant au niveau national et international conformément au nouveau code minier.

En effet, a-t-il précisé, «depuis l'identification de ce potentiel minéralier, la société LEA a élaboré par le canal des experts du Groupe Norda Stelo et du cabinet Ernst & Young, à qui je rends un hommage appuyé au passage, une étude de faisabilité technique et financière en vue de l'exploitation de l'important gisement  de bauxite».

Concrètement, a-t-il souligné, il s'agit d'un projet dont le chiffre d'affaires en année de croisière avec une cadence de production maximum est estimé à plus de 35 milliards de Fcfa, avec un taux de rendement interne (Tri) de 37,40%.

«Les retombées économiques de ce projet bénéficieront aussi bien à l'Etat de Côte d'Ivoire qu'aux communautés riveraines. Selon l'étude économique à ma disposition, ce projet permettra à l'Etat de Côte d'Ivoire d'engranger des bénéfices cumulés de l'ordre de 42,775 milliards de Fcfa et contribuera à solutionner partiellement la problématique de l'épineuse question du chômage, puisqu'il crée environ 243 emplois directs et plus de 1000 emplois indirects, ce qui a un impact direct sur la vie des communautés riveraines.

Kamagaté Issouf

Infos : A.K

 

 

 

 

Read 2502 times Last modified on vendredi, 06 mai 2016 11:18