Développement des Tic: Bientôt un « National Cloud » en Côte d'Ivoire

vendredi, 30 janvier 2015 10:08

L’offre CityNext, une solution pour créer des villes modernes, des Smart Cities ou encore des villes intelligentes, a également attiré l’attention du Ministre. Bruno Nabagné Koné a souhaité des solutions Microsoft adaptées aux problèmes spécifiques de la Côte d’Ivoire.

Le géant mondial de l’informatique Microsoft ouvre ses portes à la Côte d’Ivoire. Son siège social accueille en ce moment une forte délégation d’officiels ivoiriens conduite par le Ministre de la Poste et des Technologies de l’Information et de la Communication, Porte-parole du Gouvernement, Bruno Nabagné Koné.

 

La délégation prend part au "Microsoft Exécutive Briefing”, un ensemble de rencontres thématiques sur des sujets de technologie. C’est une initiative annuelle de Microsoft en vue de présenter ses produits, offres et solutions informatiques à ses partenaires et clients potentiels.

 

 

L’édition 2015, dédiée à la Côte d’Ivoire, porte sur des thématiques majeures telles que le « National Cloud », la sécurité publique, la sureté nationale, le programme Microsoft Windows Azure, la Modernisation de l’administration publique.

 

Sur ce dernier point, selon le Ministre Bruno Nabagné Koné, l’objectif est de connecter les hauts cadres de l’administration grâce à des outils de productivité afin de les rendre plus efficients au travail.

 

L’offre CityNext, une solution pour créer des villes modernes, des Smart Cities ou encore des villes intelligentes, a également attiré l’attention du Ministre. Bruno Nabagné Koné a souhaité des solutions Microsoft adaptées aux problèmes spécifiques de la Côte d’Ivoire.

 

Aussi, a-t-il énuméré les axes stratégiques prioritaires du Gouvernement, à savoir l’éducation, la santé, la jeunesse et surtout l’informatisation et la modernisation de notre administration.

 

La délégation ivoirienne a aussi effectué une série de visites sur le campus Microsoft, plus précisément au centre de lutte contre la Cybercriminalité, à l’Envisioning Center, centre qui héberge les innovations futures de Microsoft et au Data Center de Microsoft, le cœur de l’intelligence technologique de ce géant informatique.

 

Cette série de partage d’échanges et d’expérience s’est soldée par la signature d’un protocole d’accord entre la Côte d’Ivoire et Microsoft ce Mercredi 28 Janvier. A travers ce protocole, les deux parties s’engagent à approfondir leur coopération dans des domaines techniques précis.

 

Elles conviennent de collaborer afin de promouvoir le projet d’utilisation des Tic au sein de l’Administration en permettant à chaque fonctionnaire d’obtenir une adresse électronique gouvernementale et d’acquérir les connaissances de bases nécessaires à une utilisation productive de la messagerie en plusieurs phases.

 

La Côte d’Ivoire et Microsoft conviennent d’œuvrer à une utilisation judicieuse des TIC par le grand public et le secteur de l’éducation. Dans le cadre spécifique de l’enseignement supérieur public, Microsoft et le Gouvernement réfléchiront à une approche technique et un modèle financier qui permettront de faciliter l’accès aux équipements, aux outils et contenus éducatifs et à Internet pour les étudiants et les enseignants.

 

Cet effort s’appuiera sur les acquis du projet « Un Citoyen, un Ordinateur, Une connexion Internet » initié par le Ministère de la Poste et des Technologies de l’Information et de la Communication.

 

Les parties conviennent également de collaborer au développement d’un programme visant à améliorer l’employabilité des jeunes dans le secteur des Tic.

 

Le Cloud computing

Le Cloud computing est un concept de déportation sur des serveurs distants des traitements informatiques traditionnellement localisés sur le poste utilisateur. Bien que l'anglicisme Cloud computing soit largement utilisé en français, on rencontre également les francisations « informatique dans le nuage », « informatique en nuage », « informatique dématérialisée », ou encore « infonuagique ».

 

Ce concept est vu comme une évolution majeure par certains analystes, ou comme un piège par d'autres comme notamment Richard Stallman.

 

Les utilisateurs ou les entreprises ne sont plus gérants de leurs serveurs informatiques mais peuvent ainsi accéder de manière évolutive à de nombreux services en ligne sans avoir à gérer l'infrastructure sous-jacente, souvent complexe.

 

Les applications et les données ne se trouvent plus sur l'ordinateur local, mais – métaphoriquement parlant – dans un nuage (« cloud ») composé d'un certain nombre de serveurs distants interconnectés au moyen d'une excellente bande passante indispensable à la fluidité du système. L'accès au service se fait par une application standard facilement disponible, la plupart du temps un navigateur Web.

 

Concepts

Le concept d'informatique dans le nuage est comparable à celui de la distribution de l'énergie électrique. La puissance de calcul et de stockage de l'information est proposée à la consommation par des compagnies spécialisées.

 

De ce fait, les entreprises n'ont plus besoin de serveurs propres, mais confient cette ressource à une entreprise qui leur garantit une puissance de calcul et de stockage à la demande.

 

Selon les approches des entreprises, se distinguent trois formes de cloud computing :

les clouds privés internes,

les clouds privés externes,

et les clouds publics.

 

Cette notion est regroupée par les Anglo-saxons sous le vocable « elastic computing capacity ». Le National Institute of Standards and Technology en a donné une définition succincte qui reprend ces principes de base.

 

Le Syntec Informatique, dans son livre blanc du Cloud Computing, présente trois modèles : IaaS, PaaS, SaaS.

 

Dans le modèle classique (non cloud), l'entreprise maintient : les applications, les runtimes, l'intégration Soa, les bases de données, le logiciel serveur, la virtualisation, le matériel serveur, le stockage, les réseaux.

 

Arsène Kanga

Correspondant régional

Source : Service Communication MPTIC

 

Read 1155 times Last modified on vendredi, 30 janvier 2015 10:19