Olam, une entreprise au service du bien-être de ses agents et des partenaires locaux

jeudi, 02 mai 2019 11:07
RESPONSABILITE SOCIETALE RESPONSABILITE SOCIETALE Crédits: Olam

Implantée en Côte d’Ivoire depuis 25 ans et opérant dans l’agro-alimentaire, la société OLAM est présente dans près de 2000 villages où elle est partenaire de plus de 220 000 producteurs agricoles. L’entreprise, qui fête cette année ses noces d’argent, a toujours marqué son engagement aux côtés de ses agents et partenaires locaux. Elle a constamment fait de la santé, la sécurité et le bien-être de ses collaborateurs une priorité.
 « À Olam, nous sommes attachés à la santé, à la résilience et à la performance du personnel. Nous mettons également un point d’honneur à la prévention des risques dans notre secteur d’activité. L’idée est de contribuer durablement à l’épanouissement des personnes qui comptent pour nous et à la protection de la planète, conformément à la culture de notre entreprise et aux valeurs qu’elle véhicule », note, à cet effet, Partheeban Théodore, directeur général d’Olam Côte d’Ivoire et Sénégal.  

Engagée pour la sécurité

Grâce à sa campagne d’envergure intitulée « La sécurité chez Olam », lancée depuis plus de 2 ans dans tous les pays où elle est représentée, l’entreprise a enregistré une réduction considérable des incidents et accidents de travail, avec leur corollaire de dégâts humains et matériels et de perte de temps de travail. Des résultats satisfaisants qui ont encouragé Olam à prendre la décision de pérenniser l’initiative avec une nouvelle campagne de sécurité dénommée, « Toujours plus de sécurité chez Olam ». Objectif, développer le sens de la responsabilité individuelle.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Engagée pour le bien-être de ses collaborateurs

La santé individuelle passe par le bien-être des employés. Cet idéal constitue pour Olam, un des leviers de sa performance. L’entreprise a une politique de bien-être des collaborateurs et des partenaires qui porte sur un soutien à toute épreuve et en tout lieu. L’enjeu est de booster le dynamisme des agents et de juguler le stress au travail. C’est pourquoi des activités sportives et de fitness sont organisées, les après-midis de tous les vendredis, sur site afin d’aider les employés à rester zens et productifs tant au travail qu’à la maison.
Au-delà de ces activités, des investissements concrets ont été faits par Olam pour doter ses sites d’infrastructures sanitaires. La société possède huit infirmeries disposant de salles de consultation, d'observation, de soins et de lits d’hospitalisation, et équipées de médicaments de première nécessité. Des médecins-chefs et des infirmiers assurent le service médical.
Ces investissements, qui participent davantage au bien-être des employés, sont appuyés par huit Comités de Santé et de Sécurité au travail (CSST), qui jouent pleinement leur rôle d’éducation et de veille.     

 

 

 

 

 

 

 

 
Engagée pour la santé et l’épanouissement des communautés

La société Olam met sans concession le développement durable au cœur de nos préoccupations et est engagée pour l’accès aux services de santé, à l’eau et l’assainissement dans les communautés où elle est présente. Grâce à sa Charte Olam du bien-être (COBE) qui vise à l’amélioration du bien-être des producteurs et des communautés locales, elle a ainsi, en 2018, construit cinq nouveaux puits d’eau et réhabilité 21 pompes hydrauliques, permettant ainsi à plus de 10.000 personnes à s’approvisionner en eau potable à proximité de leur lieu d’habitation.

 

 

 

 

 

 

 

L’entreprise œuvre en contact direct avec les populations, les aidant à obtenir de meilleurs soins de santé. Dans son usine d’égrenage à Ouangolodougou, par exemple, elle a construit une clinique en 2018 ouverte au public impactant la vie de plus de 2100 personnes dont plus de la moitié vient de zones situées à plus de 15km. La population est soulagée de l’établissement de cette clinique où elle peut y recevoir des soins rapidement. A ce jour, la société singapourienne a construit 9 infrastructures de santé touchant ainsi plus de 4 000 personnes.