• Accueil
  • Focus
  • Portrait
  • Valérie Oka: De "L’état de siège» aux «Pulsions» de la «Dame en noir" !

Valérie Oka: De "L’état de siège» aux «Pulsions» de la «Dame en noir" !

mercredi, 19 juin 2013 15:03
Valérie Oka: De "L’état de siège» aux «Pulsions» de la «Dame en noir" ! Crédits: Fratmat

Valérie Oka : De «L’état de siège» aux «Pulsions» de la «Dame en noir» !

Quadragénaire accomplie, la capricorne Valérie Oka est pour l’art, ce que l’écorce est pour l’arbre. Jamais un pas sans son truc. Elle porte son art avec elle, même dans ses vêtements. Couleur fétiche le noir. Evidemment. «Mon vrai dada, le truc qui fait battre mon cœur, c’est l’art». Valérie Oka ne le dit pas pour faire plaisir. Il suffit d’un regard, pour voir que cette dame que la nature a si généreusement faite, est ivre d’art. Valérie est une œuvre d’art, en format nature.

D’une humeur joviale et contagieuse, elle est diplômée de l’Ecole d’art graphique de Paris et de la School of visual arts de New-York.  Valérie Oka, sans contredire l’adage «Tel père, tel fils», montre sinon démontre, à l’envie, qu’elle est bien la fille de son père qui, dans les années 70, développa le plus grand atelier de création et de productions de mobilier de toute la Côte d’Ivoire. Elle a exposé notamment à Londres, New York, Paris, Bruxelles, Cologne, Beijing, Johannesburg, Cotonou, Dakar…

Si Valérie Oka nous permet de nous asseoir sur des sièges contemporains, d'allumer nos bougies, de sereinement vivre entourés d'objets plein d'esprit, en ce qui concerne le design, elle invite à la méditation transcendantale dans propositions picturales et à la contemplation subliminale dans ses créations (info) graphiques.

Une as de la Com’ dans l’univers de l’Art-thérapie

Directrice de création, directrice artistique, conseiller institutionnel…, Valérie est une as de la communication sous toutes ses coutures.

Plus récemment, toujours de noir vêtue, au gré de ses pérégrinations de par le monde, et spécialement, dans l’Empire du milieu (Chine), Valérie Oka qui milite pour l’émergence véritable de l’Afrique et donc la Côte d’Ivoire, trouve que la solution dans le capital humain. Aussi, convaincu le développement personnel doit être coaché, elle s’est formée à l’Art-thérapie.

Autant pulsions ressenties et à partager lors de l’expo mensuelle de «Pulsions», sous la direction du Pr Yacouba Konaté, afin que l’art soit notre partage quotidien.

REMI COULIBALY

 

 

Read 3699 times Last modified on lundi, 14 août 2017 02:18