Kofi Annan : "Une force qui guidait vers le bien"

Kofi Annan : "Une force qui guidait vers le bien"

samedi, 18 août 2018 11:37

La perte d'un leader, d'un visionnaire selon l'Onu

Kofi Annan :  "Une force qui guidait vers le bien"

Décédé ce samedi 18 août 2018, à Genève en Suisse, les hommages fusent de partout pour la perte d’un grand leader, un visionnaire.  Lui rendant hommage à l’annonce de son décès, l’actuel secrétaire général de l’Onu, António Guterres a affirmé que Kofi Anan est une force qui guidait vers le bien.

L’ancien secrétaire général des Nations unies et lauréat Prix nobel de la Paix est décédé à l’âge de 80 ans, a-t-on appris samedi, du bureau des Nations Unies chargé des migrations.
Né le 8 avril 1938 à Kumasi au Ghana, Kofi Atta Annan fut le septième secrétaire général des Nations unies et le premier à sortir des rangs du personnel de l'organisation. Il occupe cette fonction de 1997 à 2006. Le 10 décembre 2001, il reçoit le prix Nobel de la paix.

Il est président de sa propre Fondation. Et de the Elders, une autre fondation regroupant les anciens ou Sages universels, des personnalités publiques reconnues comme homme d'État, activiste politique pour la paix et avocats des droits de l'homme rassemblés par Nelson Mandela en 2007.

Salué par les diplomates comme par les défenseurs des droits de l'Homme, il est un haut fonctionnaire international qui a fait toute sa carrière au sein de l'organisation. A l'époque où il dirigeait - du 1er mars 1993 jusqu'à sa nomination à la tête de l'ONU en décembre 1996 - le département des opérations de maintien de la paix, M. Annan est apparu comme un homme de consensus.

Il a toujours cherché à rapprocher les positions des membres permanents du Conseil de sécurité (Chine, Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Russie) lors des grandes crises de ces dernières années. Kofi Annan a notamment été chargé de la transition entre la FORPRONU et l'OTAN dans l'ex-Yougoslavie, fin 95-début 96, et a signé en février 98 un accord avec l'Irak sur l'inspection des sites présidentiels par l'ONU.

Issu d'une famille aisée, petit de taille, portant le bouc, il parle parfaitement l'anglais et maîtrise fort bien le français. Entré à l'ONU en 1962, il a occupé jusqu'en 1971 divers postes, y compris à la Commission économique pour l'Afrique et à l'Organisation mondiale de la santé. Il a ensuite grimpé les échelons de la hiérarchie onusienne, occupant des fonctions à Addis-Abeba, Genève, Le Caire et New York.

Son profil de gestionnaire l'a conduit à être notamment sous-secrétaire général à la planification des programmes, au budget et à la comptabilité et Contrôleur de l'ONU.

Père de trois enfants et marié à une Suédoise depuis 1984, M. Annan a fait des études d'économie à l'Institut universitaire de hautes études internationales de Genève. Il a également passé une maîtrise en gestion au Massachusetts Institute of Technology aux Etats-Unis. Toujours courtois, il a su tisser de nombreux liens parmi le personnel de l'ONU.

La rédaction

Avec Wikipédia et dhnet.be

Lu 1161 fois Dernière modification le samedi, 18 août 2018 12:50