Vincent Toh Bi Irié: « Aidons les enfants de EPP Boribana, où tout a été emporté »

jeudi, 24 octobre 2019 12:10
Le Préfet d'Abidjan, lors d'une visite de cette école Le Préfet d'Abidjan, lors d'une visite de cette école

Au retour des vacances scolaires, les élèves de l’EPP Boribana (EPP Adjamé Santé, feu de Sebroko) ont retrouvé leurs salles de classes désossées, tout a été volé.
C’est l’école où nous avons passé la Noël avec les enfants en Décembre 2018.

Des riverains ont emporté les tables-bancs, les portes, les tôles, plafonds et tout ce qu’ils pouvaient y trouver.

Même les portes et les toits des toilettes ont été volés. Dans un accès de cynisme, ces inciviques ont jeté de grosses pierres pour boucher l’orifice des toilettes ancien modèle.

En plus, en cette saison de pluies, les mauvaises canalisations rejettent toute l’eau de “caca” au milieu de l’école. L’odeur est insupportable.

C’est une agression contre l’avenir de nos enfants et par-delà contre l’avenir de la Côte d’Ivoire.

Les enfants n’ont plus d’espace de vie ni de travail. Les enseignants sont totalement démotivés.

Faisons parler nos cœurs. Nous vous demandons de nous aider à rendre les enfants heureux et à permettre qu’ils aillent aux cours en :
-nous offrant des portes et des serrures
-nous livrant des chargements de sable pour niveler la cour
-mobilisant des véhicules privés de pompage des eaux usées.
-nous livrant des paquets d’eau minérale.

Je voudrais souligner qu’en raison de la construction du 4ème pont, cette École sera déplacée dans une autre Commune à la fin de l’année scolaire, comme un des piliers du 4ème Pont tombe juste sur le site. Pour cette raison, il n’est pas possible d’effectuer des travaux lourds dans cette École.

Presque tout Bromakoté même sera déguerpi et les indemnisations sont en cours par le Gouvernement pour une délocalisation des populations.

Tu es un vrai gougnon. Tu es allé mommon portes de toilettes des pkèpkèro cadeau. Tu n'as pas sciencé hein bro. Tu as sale gamme même. Continue seulement, après faut pas demander pourquoi tu es bahi.*

* Tu es allé voler les portes des toilettes des Écoliers, sans aucune raison. Ton attitude est répréhensible. Ne viens pas nous demander plus tard pourquoi tu es frappé de malédictions.

Vincent Toh Bi Irié, préfet d’Abidjan