Débats et Opinions: Le pont de Jacqueville et ses génies

mercredi, 20 septembre 2017 08:03
Débats et Opinions: Le pont de Jacqueville et ses génies Débats et Opinions: Le pont de Jacqueville et ses génies Crédits: DR

Ceux qui prétendent l’avoir vu disent qu’elle est fâchée, furieuse même, le génie-femelle; qu’elle vient souvent regarder méchamment les ouvriers de la grande passerelle et bloquer toutes les machines sur le chantier.

La cause de l’ire ‘’géniale’’? Avoir osé planter des piles de béton dans sa demeure, faire du vacarme sur ses eaux et croire qu’elle se laisserait faire. Jamais! Le compagnon peut toujours faire son gentil et accepter les sacrifices. D’ailleurs, l’affront ne se passe pas sur les vagues où il règne en souverain absolu. Elle, être fantastique doué de pouvoirs magiques avec des cheveux aussi longs que la traîne d’une princesse, fera payer à ceux qui ont eu la mauvaise idée de la déranger en voulant  remplacer les vieux bacs de Jacqueville par un pont.

L’île de la sirène des eaux est en train d’être reliée à la grande ville par des adeptes d’une techno-science téméraire au point de n’avoir pas attendu l’approbation de déménagement définitif de la maîtresse des lieux. On a oublié que chez les génies, la culotte et le pagne se valent. Ce que le génie-mâle accepte, le génie-femelle peut le rejeter catégoriquement. Et d’ailleurs, ses pouvoirs maléfiques – féminins -  sont plus puissants que ceux de son benêt compagnon qui accepte vite les libations. Les hommes sont simples, les femmes, c’est plus compliqué. Voilà l’histoire invraisemblable qui circule actuellement à Jacqueville et qui est en passe de donner au futur pont une coloration mystique et légendaire.

Les travaux du pont de Jacqueville ont commencé sous l’ex-président Laurent Gbagbo avant d’être stoppés. Ensuite, le Président Ouattara a pu réunir des fonds pour continuer le travail et une rallonge de 69 milliards a même été validée par le Parlement ivoirien. Depuis, les pannes récurrentes des bacs et des machines de construction du pont, les pinasses qui chavirent sont attribuées aux actions surnaturelles et néfastes d’un génie-femelle égoïste et insensible aux incantations des chefs de terre et à la souffrance des populations éreintées par les longues files d’attente et les  va-et-vient des  bacs. La technologie, face à nos croyances ancestrales, semble être dans une piètre posture.

On croit mordicus que tous les aléas techniques sont liés à la furie des entités situées en dehors de notre monde sensible, mais qui ont un pouvoir sur notre quotidien. A la limite, on dirait que pour valider des plans de construction un peu sophistiqués, il faut les soumettre à l’approbation de ceux que l’œil profane ne voit pas, mais qui n’en demeurent pas moins présents dans notre quotidien. Qu’est-ce qui pourra alors apaiser la colère de notre Mamie Watta de Jacqueville ? Continuer de l’amadouer pour espérer sa bienveillance ou considérer les ‘’bizarreries’’ sur le chantier comme des fabulations trompeuses de notre imagination ?

Personnellement, je pense que nous sommes dans un rapport ambigu entre l’engouement pour les innovations technologiques et une sorte de fascination pour le paranormal. Et c’est à croire que nos génies sont bien méchants, rancuniers et foncièrement égoïstes. Tous les mauvais génies du monde auraient-ils jeté leur dévolu sur nous? Sinon, comment expliquer que des ponts beaucoup plus impressionnants aient été construits en respectant les délais raisonnables de livraison sans que l’on évoque quelque esprit malin ? Le plus long pont maritime est celui de la baie de Hangzhou en Chine.

Il mesure 36 kilomètres, relie les villes de Shanghai et Ningbo, permet de réduire le trajet entre les deux villes d’environ 120 kilomètres et comporte six voies de circulation. Le pont de Normandie est celui qui a la plus longue portée d’Europe. Il fait 2143 mètres de long et la distance entre ses deux pylônes est de 856 mètres. Chaque année, environ 6 millions de véhicules l’empruntent.

Partout dans le monde, des ponts se construisent sans que l’on évoque des esprits retors face aux difficultés liées à la complexité de l’ouvrage. A Jacqueville, nous y arrivons ! Pourvu que les ouvriers eux-mêmes s’affranchissent des superstitions.

par  Oumou D.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Read 1575 times Last modified on mercredi, 20 septembre 2017 08:07