• Accueil
  • Focus
  • La matinale
  • La Côte d’Ivoire est née à Grand-Bassam, ce n’est pas à Grand-Bassam qu’elle mourra

La Côte d’Ivoire est née à Grand-Bassam, ce n’est pas à Grand-Bassam qu’elle mourra

mercredi, 16 mars 2016 10:52
La Côte d’Ivoire est née à Grand-Bassam, ce n’est pas à Grand-Bassam qu’elle mourra Crédits: DR

La Côte d’Ivoire traversera les âges, tout comme les autres Nations, elle ne mourra pas, elle ne disparaîtra pas. Les hommes et les idéologies passeront; les illuminations du siècle s’éteindront, elles se faneront, mais elles n’éteindront pas le monde. Le sang des innocents a coulé et rejoint le ruisseau artificiel de sang que les terroristes ont bâti au prix de lâchetés.

La Côte d’Ivoire est née à Grand-Bassam, ce n’est pas à Grand-Bassam qu’elle mourra

C’est à Grand-Bassam qu’elle a commencé à prendre corps en tant que Nation, c’est de là-bas que les peuplades se sont unies pour constituer ce carré. C’est vers là-bas qu’une autre Civilisation, aujourd’hui répandue, a pénétré le territoire. C’est sur la terre de Grand-Bassam que les luttes héroïques des femmes et des hommes contre l’oppression, la domination, l’obscurantisme ont été âpres.

C’est à Grand-Bassam que la Côte d’Ivoire des Lois, des Institutions et de la diplomatie est née. Ce n’est pas à Grand-Bassam que mourra la Côte d’Ivoire, Terre d’Espérance.  Ce ne sont pas des balles assassines de canons couards qui la feront coucher. Les yeux pleins de sang de zombies extrémistes ne la feront pas plier, ni le fantôme de la mort dans les maisons, les rues et les plages. Les « toqués » d’un dieu vampire ivre de sang rouge vif ne nous enlèveront pas notre unité et notre pays.

La Côte d’Ivoire traversera les âges, tout comme les autres Nations, elle ne mourra pas, elle ne disparaîtra pas. Les hommes et les idéologies passeront ; les illuminations du siècle s’éteindront, elles se faneront, mais elles n’éteindront pas le monde. Le sang des innocents a coulé et rejoint le ruisseau artificiel de sang que les terroristes ont bâti au prix de lâchetés. Ils étaient Ivoiriens, Libanais, Français, Macédoniens, Allemands. Ils étaient tout ce que la Côte d’Ivoire compte de diversité. Ils étaient ceux et celles qui donnaient à ce pays son éclat. Ils étaient des femmes, des hommes et des enfants.  Ils étaient chrétiens, musulmans, animistes. Ils sont tous morts devant des balles sans religion.

Quel est ce Dieu qui ordonne ou qui inspire certains de ses fils à tuer d’autres enfants ? Y a-t-il un Etre suprême qui a décidé de gouverner sur des corps sans vie des créatures du vrai Dieu ? Ils sont morts au bord de la mer ; ils étaient donc tous allés admirer la beauté de la création divine. Ils sont allés célébrer l’infinitude des pouvoirs divins. Ils étaient en extase devant ces étendues d’eau et de sable dont seul le Créateur a la magie. C’est là-bas que la vie leur a été ôtée. Ils célébraient Dieu, sa puissance et sa création quand des individus ayant des pâtes boueuses à la place du cerveau les ont tués.

Nous nous savions visés, épiés, espionnés, explorés, guettés. Nous avions tant craint que cet instant ne soit jamais. La guerre contre l’ennemi invisible est difficile, mais il nous faudra vaincre cette guerre pour que les sourires continuent au bord de nos plages, dans les hôtels, dans les marchés, dans les rues, dans les écoles. Il nous faudra vaincre les suspicions sociales, les exclusions religieuses, les jugements de faciès.

Si nous arrêtons de sourire, de rire, de sortir, de célébrer notre diversité, de danser, de chanter ; si nous cessons d’être ce peuple accueillant et joyeux ; si nous nous laissons envahir par la peur et la panique ; si nos cœurs se remplissent de haine ; si nos yeux ne voient plus à la place des êtres autour de nous que des djihadistes et des terroristes, alors les tueurs auront atteint leur objectif : celui d’avoir tué la vraie Côte d’Ivoire. Nos enfants et nos petits-enfants ne nous le pardonneraient jamais.

Que vive la Côte d’Ivoire !

Par VINCENT TOHBI IRIÉ

Read 2582 times Last modified on dimanche, 25 février 2018 09:27