LA CASE DES MOTS :Nos fanatismes

LA CASE DES MOTS :Nos fanatismes

jeudi, 31 août 2017 08:39
LA CASE DES MOTS :Nos fanatismes LA CASE DES MOTS :Nos fanatismes Crédits: DR

Racisme, fascisme et nazisme. Voici trois nombrilismes, fanatismes et extrémismes sous divers prismes qui conjuguent manichéisme et narcissisme.

Le racisme, qui dans son psychisme, est un chiisme entre races humaines, crée un sectarisme générateur de séisme.

Le tribalisme, tentacule du racisme, conduit au chauvinisme, au népotisme, au communautarisme, au communisme, au nationalisme, voire au séparatisme.

Le fascisme, c’est le totalitarisme né du monarchisme. De ses despotismes sont issus colonialisme, esclavagisme et autres hégémonismes.

Fabrique d’absolutismes et d’impérialismes, le nazisme, paroxysme du racisme et du narcissisme, a été un inhumanisme source de mille traumatismes.

Entre réformisme et révisionnisme, le multipartisme, né par antagonisme au monopartisme est menacé par l’entrisme des conservatismes, populismes, étatismes, présidentialismes et autres déviationnismes, occultismes ou vampirisme, tels l’intégrisme, le terrorisme ou le jihadisme.

L’optimisme et le triomphalisme portés par le modernisme, le pacifisme et l’idéalisme, avec la fin des anarchismes et paternalismes, aura besoin, pour conjurer le pessimisme, d’un juridisme mêlant à la fois républicanisme, spiritualisme, libéralisme et socialisme.

Benoit Hili

Lu 882 fois Dernière modification le jeudi, 31 août 2017 08:46