La case des mots: De l’amitié à inimitié ! (1)

mardi, 25 décembre 2018 16:24

L’amitié et l’inimitié empruntent, pour moitié, au métier du vinier.  L’amitié, avec le temps, peut se bonifier. L’amitié, avec les vents, peut avarier. Avariée, l’amitié devient inimitié.

Ainsi, l’amitié peut varier, se modifier, se déprécier, se densifier, se ramifier, fructifier. Liés par amitié, des partenaires choiront, volontiers, de se marier. Mais privilégier les intérêts pécuniers dans une amitié, la fait dévier et charrier.

Les voiliers de biens d’amitiés où tout était quantifié et tarifié se sont ainsi atrophiés. Des amitiés se sont même chosifiées, puis démariées. Se fier à l’amitié suppose une foi de charbonnier.

Entre alliés, on peut se confier et se contrarier. Mais entre alliés, on ne doit jamais se crucifier. Se qualifier devant le monde entier de fumiers, de négriers ou de va-nu-pieds est inapproprié entre des alliés qui sont liés d’une vraie amitié.

Car l’amitié, la vraie, ignore les verbes injurier, calomnier, humilier, châtier, excommunier, radier, cocufier, se défier ou répudier. Les alliés doivent savoir négocier dans une amitié pour éviter de s’humilier.  

Benoit Hili

Read 5518 times Last modified on mardi, 25 décembre 2018 16:25